Budget

Dans un contexte économique et réglementaire particulièrement contraint, le Syctom applique une politique de gestion rigoureuse. Tout en maîtrisant les coûts de traitement, il investit pour l’avenir, au service d’une filière déchets exemplaire à l’échelle métropolitaine.

Une situation financière confortée

  • Un désendettement pour la 8e année consécutive en 2016 (-33% depuis 2008, soit – 223 M€)
  • Des coûts d’exploitation contenus : + 5% en 2015
  • Des charges de personnel stables : toujours 2% en 2015
  • Un autofinancement garanti, avec 53 M€ d’amortissements en 2015.

Des investissements en hausse de 30% en 2016

Principaux investissements

  • 18,5 M€ : reconstruction du centre à Ivry/Paris XIII
  • 17 M€ : nouveau procédé de traitement des fumées et intégration urbaine du centre à Saint-Ouen
  • 11,5 M€ : construction du centre de tri à Paris XVII
  • 7,4 M€ : rénovation du centre multifilière à Romainville

Opérations d’amélioration continue des centres existants

  • 8,4 M€ : centre multifilière à Ivry/Paris XIII
  • 2,4 M€ : centre multifilière Isséane
  • 2,1 M€ : centre de tri à Sevran
  • 2 M€ : centre de valorisation énergétique à Saint-Ouen
  • 1 M€ : centre de tri à Nanterre
  • 0,7 M€ : centre de tri à Paris XV 


Des soutiens croissants aux collectivités

  • 6 M€ de soutien prévus en 2016 pour la prévention, la collecte sélective et les biodéchets, dans le cadre du plan d’accompagnement 2015-2020 (+3,2 M€ par rapport à 2015) ;
  • 4,3 M€ d’aides aux communes accueillant des installations du Syctom sur leur territoire.

Une tarification en baisse et plus incitative

À compter de 2016, le Syctom innove en proposant la gratuité des tonnages de collecte sélective supérieurs à ceux enregistrés en 2015. La nouvelle tarification prévoit également un coût dégressif selon la performance du tri, un tarif très attractif pour les biodéchets et un coût de traitement des ordures ménagères équivalent au prix de revient.

Des recettes en hausse en 2016

  • Dans le cadre de l’avenant au contrat CPCU pour la fourniture de vapeur, le prix de vente moyen est passé en 2016 de 12 € à 17 € la tonne de vapeur, avec à la clé une ressource supplémentaire pour le Syctom, évaluée à 18 M€.
  • Les soutiens des éco-organismes progressent, notamment ceux d’Eco-Emballages : +17%.

Chiffres clés

  • 536M

    budget prévisionnel du Syctom en 2016

  • -7%

    de baisse de la redevance en 2015

  • 33%

    de désendettement depuis 2008, soit – 223 M€

  • 50,93M

    d’investissement (amélioration continue des installations existantes et nouveaux projets).