Glossaire

 

Apport volontaire :
mode de collecte sélective consistant à porter les matériaux triés en vue du recyclage dans des conteneurs appropriés situés dans des lieux publics (c'est souvent le cas de la collecte du verre).
Biogaz :
gaz produit par la décomposition des matières organiques à l'abri de l'air. Cette fermentation se produit dans la nature comme dans les décharges contenant des déchets organiques, ou dans les procédés de méthanisation. Le biogaz est composé essentiellement de méthane et de gaz carbonique.
Biomasse :
ce sont tous les déchets organiques utilisés 0our produire de la chaleur ou de l'électricité, dont ceux contenus dans les ordures. Cette source d'énergie est sans incidence sur le réchauffement climatique dans la mesure où le CO2 dégagé lors de sa combustion est considéré comme ayant été déjà absorbé par les végétaux lors de leur croissance.
Bilan carbone :
c'est une méthode de comptabilisation des émissions de gaz à effet de serre (GES) développée par l'Ademe à partir de données liées aux activités directes et indirectes ainsi qu'à toutes les formes d'organisations humaines.
Cendres volantes :
cendres fines produites lors de l'incinération des déchets et contenues dans les gaz en sortie de la chaudière. Elles sont captées avec les poussières au premier niveau de l'épuration des fumées de l'incinération, dans l'électrofiltre.
Cogénération :
production de vapeur et d'électricité à partir de la chaleur récupérée lors de la combustion des déchets.
CS (Collecte sélective) :
collecte des déchets déjà triés par les usagers en vue de leur recyclage (emballages, journaux et magazines, verre).
DASRI :
Déchets d'activité de soin à risques infectieu.
DEEE (Déchets d'équipements électriques et électroniques) :
déchets issus des équipements qui fonctionnent grâce à des courants électriques ou à des champs électromagnétiques, c'est-à-dire tous les équipements fonctionnant avec une prise électrique, une pile ou un accumulateur (rechargeable). Le décret ministériel du 20 juillet 2005 rend obligatoires la collecte sélective et le traitement des DEEE.
Déchets non dangereux des activités économiques (anciennement appelés Déchets Industriels Banaux DIB)
déchets d'entreprises qui s'apparentent, par leur nature et leur composition, aux déchets ménagers.
Déchets dangereux des activités économiques (anciennement appelés Déchets Industriels Spéciaux DIS)
déchets d'entreprises contenant des éléments toxiques présentant un réel danger pour la santé et l'environnement. Ce sont par exemple les solvants, les vernis, les colles, les goudrons... .
Déchets ultimes :
déchets non valorisables, résidus issus du traitement des déchets « qui ne sont plus susceptibles d'être traités dans les conditions techniques et économiques du moment, notamment par extraction de la part valorisable ou par réduction de leur caractère polluant ou dangereux » (loi du 13 juillet 1992).
Dioxines :
nom générique d'une famille de composés toxiques qui font partie de la classe des hydrocarbures aromatiques polycycliques halogénés (HAPH). Ils sont composés d'atomes de carbone, d'hydrogène, d'oxygène et d'halogènes (chlore, brome, iode, fluor…).
ELA :
Emballages pour liquides alimentaires tels que les briques.
EMR :
Emballages alimentaires en carton fin et léger (paquets de gâteaux, suremballages de yaourts,…).
Énergie fossile :
énergie tirée du pétrole, du gaz et du charbon, résidus non renouvelables issus de la fossilisation d'organismes vivants dans le sous-sol terrestre au cours des temps géologiques. La combustion de ces sources d'énergie génère des gaz à effet de serre.
Équivalent-logement :
logement type de 80 m2 occupé par 4 personnes dans un immeuble collectif construit entre 1995 et 2000.
EPCI (Établissements publics de coopération intercommunales) :
ce sont des regroupements de communes ayant pour objet l'élaboration de projets communs de développement au sein de périmètres de solidarités.
Fines :
déchets trop petits pour être captés et qui sont majoritairement des déchets organiques.
GES (Gaz à effet de serre) :
ils contribuent à la création d'un effet de serre qui retient la chaleur autour de la Terre. Une trop forte concentration de GES entraîne des perturbations climatiques. Ils peuvent être naturels (dioxyde de carbone, méthane ou ozone) ou produits par les hommes (comme le gaz carbonique, provenant de la combustion des carburants).
HQE (Haute qualité environnementale) :
les bâtiments industriels dont le Syctom s'équipe sont conçus selon les principes de la HQE.
Incinération :
méthode de traitement thermique des déchets par combustion qui génère trois sortes de résidus : mâchefers, cendres et résidus d'épuration des fumées.
Installations classées :
installations qui peuvent être source de dangers ou de pollutions et dont l'exploitation est réglementée. On distingue celles qui sont soumises à déclaration à la préfecture et celles qui sont soumises à autorisation préfectorale après enquête publique, comme les installations de traitement de déchets.
ISDD (Installations de stockage des déchets dangereux) et ISDND (non dangereux) :
procédant au stockage des déchets dans le respect de l'environnement. Les ISDD (anciennement CET de classe 1) accueillent les déchets dangereux (REFIOM, amiante, terres polluées, …).
ISDI :
Installation de stockage de déchets inertes.
ISDND (anciennement CET de classe 2):
Les ISDND accueillent les déchets dits ultimes (cf. loi Royal de 1992) non dangereux (OM, refus des CS, refus des OE, DIB,…). Les centres de stockage de classe 3 accueillent les déchets inertes (gravats).
JRM :
Journaux-revues-magazines
Lixiviats :
eaux qui, par percolation à travers les déchets stockés en décharges, sont chargées bactériologiquement et chimiquement. À caractère polluant, elles doivent être traitées avant leur rejet éventuel en milieu naturel.
Mâchefers ou scories :
résidus non combustibles produits à la sortie du four d'incinération. Après maturation, ils sont utilisés en travaux routiers.
Métaux lourds :
métaux qui, accumulés dans la nature, présentent un risque pour la santé humaine, comme le plomb, le cadmium, le mercure.
Méthanisation :
traitement induisant la production de biogaz par la dégradation anaérobie contrôlée de déchets organiques (digestat aboutissant à un compost normé). C'est une source d'énergie valorisable comme combustible.
OM (Ordures ménagères) :
déchets résiduels issus de l'activité quotidienne des ménages.
OE (Objets encombrants) ou monstres :
déchets des ménages trop volumineux pour être mis à la poubelle (gros électroménager, meubles, …).
PAM :
Petits appareils ménagers.
PEHD (Polyéthylène haute densité) :
matière plastique opaque utilisée dans la fabrication d'emballages, comme les flacons de produits ménagers, et recyclable sous forme de tuyaux, contreforts de chaussures, bidons…
PET (Polyéthylène téréphtalate) :
matière plastique utilisée notamment pour la fabrication de bouteilles transparentes (d'eau ou de boissons gazeuses) recyclables en nouvelles bouteilles, barquettes, fibres textiles, rembourrage de couettes, oreillers, anoraks et peluches.
PREDMA :
Plan régional d'élimination des déchets ménagers et assimilés.
REFIOM (Résidus d'épuration des fumées d'incinération d'ordures ménagères) :
résidus des usines d'incinération des ordures ménagères comprenant les résidus de dépoussiérage et les résidus de la neutralisation des fumées. Ils subissent un traitement ou une stabilisation avant d'être placés en ISDD.
Refus de tri (indésirables) :
emballages trop souillés ou matériaux non récupérables qui ne seront pas expédiés dans les filières de recyclage.
TEP (Tonne équivalent pétrole) :
mesure qui permet de comparer tous types d'énergies entre elles, par référence au pétrole. Exemple : 1 200 l de fuel = 1 TEP.
UIOM :
Usine d'incinération des ordures ménagères.
Valorisation :
elle consiste dans le réemploi ou toute autre action visant à obtenir à partir des déchets des matériaux réutilisables ou de l'énergie. (Source : directive cadre européenne de 1991).
Valorisation énergétique :
procédé consistant à utiliser les calories contenues dans les déchets en les brûlant ou en les faisant fermenter (par méthanisation) pour récupérer de l'énergie sous forme de chaleur, de vapeur ou d'électricité.
Valorisation matière :
valorisation des déchets par usage de la matière qui les compose, comme la régénération des huiles usagées, le recyclage des journaux/ magazines et des matériaux d'emballage.
Valorisation organique :
valorisation des déchets organiques, à l'exemple du compostage.

Syctom, l'agence métropolitaine des déchets ménagers - 35, boulevard de Sébastopol - 75001 Paris
Tél: 01 40 13 17 00 - Fax: 01 45 08 54 77 - Copyright © 2000-2016 Syctom - tous droits réservés.