Accueil > Accueil TOM > Histoire des déchets > Du XVIII au XXème siècle
Le site de TOM

Histoire des déchets

C'est quoi un déchet ?

TOM trie

TOM collecte
TOM traite
TOM recycle
TOM éco-agit

Conception et réalisation : Patricia DELEPINE /Syctom
Copyright© Syctom

L'Histoire des déchets

Tom, c'est quoi l'histoire des déchets ?Viens avec moi, on va remonter dans le temps ! Bon, alors...

...du XVIII au XXème siècle !

 

Au XVIIIème

 

A la fin du XVIIIème siècle, les excréments humains doivent être retenus dans des fosses situées sous les maisons. Les fosses, une fois pleines, sont vidangées et leur contenu est transporté à Montfaucon et Bondy.

 

L'hygiène générale est toujours peu développée...

 

La rue ne cesse d'être un dépotoir public, et certains vident encore tous les matins leur pot de chambre par la fenêtre !

 

Un ruisseau coule constamment au milieu de la chaussée, parfois si grossi par les pluies qu'il faut le traverser à l'aide d'une passerelle volante.

 

Au XIXème

 

Les réseaux d'eau potable et de tout-à-l'égout font alors, peu à peu, leur apparition.

 

Les égoutiers enlèvent les boues.

On aménage les voies pour qu'elles soient nettoyées facilement et le ruisseau central est rejeté sur les côtés de la chaussée (caniveaux).

 

En 1870, Louis Pasteur mis en évidence le lien entre l'hygiène et la santé.

 

En 1884, Eugène Poubelle ordonne le dépôt des déchets dans des récipients spéciaux munis d'un couvercle pour déposer leurs ordures ménagères devant leurs portes, afin qu'elles ne soient plus éparpillées dans la rue avant d'être ramassées par les services municipaux.

 

D'où le nom de nos "poubelles" !

 

Paris montrait l'exemple et disposait de centres de traitement de déchets particulièrement performants dès 1896, à Saint-Ouen notamment.

 

 

Les déchets ou "gadoue" sont amenés dans des tombereaux (voiture en tôle tirée par des chevaux) puis vidés dans une grande fosse.

 

 

 

 

Les ouvriers se trouvent directement dans la fosse et attirent la gadoue dans un transporteur.

 

Des chiffonniers récupèrent les papiers, chiffons, os, boîtes de conserve...

 

D'autres ouvriers retirent les ferrailles, poteries, tôles émaillées afin de ne laisser passer que les matières utiles à l'agriculture.

 

Cette gadoue triée est ensuite broyée et transformée en engrais.

Ce qui ne peut être vendu à l'agriculture est détruit dans des fours qui donnent de la vapeur et de l'électricité.

 

Au XXème

 

En 1907, il existe quatre usines pour traiter les déchets de Paris ( à Romainville - Issy- Ivry et Saint Ouen) appelées "usines de broyage et d'incinération".

 

Mais si la collecte municipale des déchets ménagers s'est peu à peu développée dès la fin du XIXe siècle dans les grandes villes, elle est restée pratiquement inexistante dans les communes rurales.

La gestion des déchets ne faisant pas l'objet d'une règlementation nationale, chaque commune s'organisait comme elle l'entendait !

 

 

En France, la première grande loi sur la gestion des déchets date du 15 juillet 1975.

Elle oblige chaque commune à collecter et à éliminer les déchets des ménages.

 

Le développement économique et l'évolution de nos modes de vie ont entraîné une augmentation continue des volumes de déchets ménagers.

 

Mais malgré la loi de 1975, des déchets ménagers étaient envoyés en décharge, ce qui représentait un énorme gaspillage de matières premières et des risques de pollution. Le gouvernement instaure alors une nouvelle loi en 1992, la loi Royal pour définir de nouvelles règles pour la gestion des déchets et interdire la mise en décharge.

 

 

Et au 21ème c'est comment ? Le 21ème ? C'est maintenant ! Viens on va d'abord voir ce qu'est un déchet !

 

Accueil
Contact
Lexique
Animation

Document

Syctom, l'agence métropolitaine des déchets ménagers - 35, boulevard de Sébastopol - 75001 Paris
Tél: 01 40 13 17 00 - Fax: 01 45 08 54 77 - Copyright © 2000-2016 Syctom - tous droits réservés.