Mutualisation des moyens

Pour répondre aux enjeux environnementaux, économiques et énergétiques métropolitains, le Syctom entend développer les synergies de compétences et de moyens. Depuis 2015, les partenariats se sont multipliés dans une logique de solidarité territoriale et d’amélioration du service public.

Des installations mutualisées entre syndicats de traitement

Depuis 2015, le Syctom et les syndicats de traitement voisins (SITRU, SIGIDURS, SIREDOM, Régie Personnalisée pour la Valorisation et l’exploitation des Déchets de la région de Rungis, ex-SIEVD) s’orientent vers une mutualisation de leurs installations, pour optimiser le traitement des déchets à l’échelle métropolitaine.

Quelques exemples :

  • avec le SITRU : accord de mise à disposition réciproque du centre de tri à Nanterre et de l’unité de valorisation énergétique CRISTAL à Carrières-sur-Seine ;
  • avec la Régie Personnalisée pour la Valorisation et l’exploitation des Déchets de la région de Rungis, ex-SIEVD : projet commun de modernisation du centre de tri à Rungis et possibilité de traitement des déchets issus de collectivités du Syctom par les installations de la Régie ;
  • avec le SIREDOM : protocole d’accord d’intention pour étudier la pertinence d’alimenter le futur centre de surtri du SIREDOM

Partenariat du Syctom avec les syndicats voisins - Hervé Marseille, Vice-président du Sénat, Sénateur-Maire de Meudon, Président du Syctom

Des synergies avec les services publics urbains du Grand Paris

Le Syctom renforce également ses liens avec les autres grands syndicats franciliens (SIAAP, SIPPEREC, SEDIF, SIGEIF, EPTB Seine Grands Lacs). L’objectif est de favoriser le partage d’expertises en faveur de collaborations innovantes, notamment dans le domaine de la solidarité internationale

SIAAP/Syctom : vers une solution de traitement conjoint

Le projet des deux syndicats consiste à traiter conjointement les boues d’épuration et la fraction organique issue des ordures ménagères. Le futur centre, implanté sur un site existant du SIAAP, permettra de produire du biogaz, ensuite injecté dans le réseau de gaz naturel. Pour étudier ses conditions de réalisation, les deux syndicats ont signé un accord-cadre comprenant un volet de recherche et développement. En outre,un protocole de partenariat avec la Caisse des Dépôts, ainsi qu’une pré-adhésion à la Fédération des Epl (Entreprises publiques locales), pour un éventuel projet de SemOp (Société d’économie mixte à Opération unique), ont été approuvés par le Comité syndical.

L’accord-cadre et les synergies que nous construisons entre le SIAAP et le Syctom sont le chemin de l’avenir pour construire des solutions adaptées, innovantes, pour l’équilibre environnemental du territoire francilien et ses populations. En partageant nos savoir-faire, nous ouvrons la voie à l’efficience et la pertinence de nouvelles coopérations, c’est aussi le devoir de nos grands services publics.

Belaïde Bedreddine Président du SIAAP (service public de l’assainissement francilien)