Responsabilité environnementale

La responsabilité environnementale est un engagement essentiel, plus encore en territoire urbain dense. Le Syctom veille à garantir la bonne intégration et la limitation des impacts environnementaux de ses installations. Au-delà, il œuvre à la réduction de ses émissions de gaz à effets de serre et s’inscrit dans une démarche de développement durable. 

Une politique volontariste de contrôle des rejets

La qualité de l’air aux abords des centres d’incinération est contrôlée en permanence :

  • par les exploitants avec des mesures en continu ;
  • par le Syctom avec des campagnes régulières de contrôle des rejets d’une part et, d’autre part, des mesures des retombées atmosphériques par jauge Owen et biosurveillance (mousses et lichens).

Tous les résultats de ces mesures se situent au-dessous des seuils autorisés.

Le Syctom évalue également d’autres sources de nuisances comme le bruit ou les odeurs.

Une intégration urbaine totale

Chaque projet de rénovation ou de création d’équipement fait l’objet d’un travail architectural et paysager pour répondre au défi de l’usine en ville. Tous s’accompagnent d’un dialogue permanent avec les élus, les habitants et les riverains pour faciliter leur acceptation.

Quelques exemples :

Des transports alternatifs pour réduire le CO2

Transports fluvial et ferroviaire sont privilégiés pour acheminer les matériaux triés vers leur lieu de transformation et les mâchefers vers les plates-formes de traitement. Ces modes de transport alternatifs à la route seront renforcés dans les prochaines années. Ainsi, le transport ferroviaire sera intégré au projet de centre de tri à Paris XVII et la capacité de transport fluvial augmentée à Ivry/Paris XIII.

Un bilan carbone pour évaluer et innover

Le Syctom a réalisé un bilan carbone sur la période 2004-2014. Avec -17% d’émissions de gaz à effets de serre, il dépasse les objectifs fixés par la loi. De nouveaux objectifs ont été fixés pour 2020. Ils auront un impact positif significatif sur les émissions de gaz à effet de serre : 

  • la réduction de 50% du tonnage mis en décharge grâce à la prévention ;
  • l’augmentation de 10 000 tonnes au moins de la collecte sélective avec notamment l’extension des consignes de tri à l’ensemble des emballages plastiques ;
  • l’optimisation énergétique de l’unité d’incinération à Saint-Ouen.

Une démarche RSE pour aller plus loin

Depuis octobre 2015, la démarche RSE (responsabilité sociale et environnementale) entreprise par le Syctom comporte des engagements environnementaux forts, soutenus par une volonté de transparence. Elle concerne également la sécurité au travail et l’impact du Syctom en termes d’emplois pour le territoire.

Chiffres clés

  • -17%

    d'émission de gaz à effets de serre entre 2004 et 2014

  • 365

    jours de contrôle en continu pour les usines d’incinération

  • 9

    campagnes de mesures des retombées atmosphériques par le Syctom en 2015

  • 31%

    de transports alternatifs à la route