Transparence de l'activité

Soucieux de mieux faire connaître son activité et de maintenir le dialogue avec les acteurs locaux, le Syctom place la transparence au cœur de sa démarche d’exemplarité. Une manière de favoriser l’acceptation de ses installations et leur pleine intégration dans leur environnement urbain.

Informer et communiquer largement

Le Syctom s’attache à communiquer sur tous les aspects liés à son activité :

  • sur son actualité et ses résultats, notamment à travers le Syctommag et le rapport d’activité ;
  • sur ses projets et les démarches de concertation associées (réunions, ateliers, mini-sites dédiés…) ;
  • sur ses tarifs de traitement, avec une nouvelle tarification, plus claire et plus équitable ;
  • sur les impacts environnementaux de son activité, en publiant régulièrement les résultats des mesures réalisées sur ses unités d’incinération.

Aujourd’hui, le Syctom va plus loin en consacrant le volet environnemental de sa démarche RSE au développement d’indicateurs environnementaux pertinents et accessibles à tous.

Des équipements ouverts au public

Le Syctom ouvre régulièrement les portes de ses installations, dans une logique de pédagogie et de valorisation de ses savoir-faire, avec :

  • des journées portes-ouvertes à destination du grand public;
  • des visites de groupes (entreprises, administrations, scolaires…) ;
  • des visites de délégations étrangères.

Un dialogue permanent autour des installations

Chaque installation fait l’objet d’une charte de qualité environnementale qui garantit les engagements pris par le Syctom en matière de qualité, de sécurité et de protection de l’environnement. Leur suivi associe au sein d’un comité spécifique les villes d’accueil et les exploitants. Parallèlement, le Syctom collabore avec les Sentinelles, groupes d’habitants et de salariés riverains volontaires, pour surveiller l’impact des activités des centres et signaler toute nuisance éventuelle.

Enfin, pour ses projets d’installations, le Syctom est engagé dans des démarches de concertation, comme à Ivry/Paris XIII et à Saint-Ouen.

Chiffres clés

  • 2

    délégations étrangères accueillies par mois

  • 7800

    visiteurs dans les centres par an