Isséane

Le centre multifilière Isséane à Issy-les-Moulineaux comprend un centre de tri de collecte sélective et une unité d’incinération avec valorisation énergétique d’ordures ménagères. Conçu suivant des critères de haute qualité environnementale, il constitue un modèle d’intégration urbaine.

Centre d'incinération Isséane du Syctom à Issy-les-Moulineaux

Le centre d'incinération Isséane à Issy-les-Moulineaux

Le centre d’incinération avec valorisation énergétique Isséane réceptionne les ordures ménagères résiduelles de 22 communes du territoire du Syctom. La chaleur générée par la combustion des déchets permet de produire de la vapeur, pour alimenter le réseau de chaleur de la CPCU, et de l’électricité, utilisée pour le fonctionnement du centre et dont le surplus est vendu à EDF.

Communes déversant dans le centre

  • Bagneux
  • Boulogne-Billancourt
  • Châtillon
  • Chaville
  • Clamart
  • Fontenay-aux-Roses
  • Garches
  • Issy-les-Moulineaux
  • Le Chesnay
  • Malakoff
  • Marnes-la-Coquette
  • Meudon
  • Paris (VIIe et XVe et XVIe ainsi qu’une partie du VIIIe et du XIVe)
  • Puteaux
  • Saint-Cloud
  • Sèvres
  • Suresnes
  • Vanves
  • Vaucresson
  • Vélizy-Villacoublay
  • Versailles
  • Ville-d’Avray

Descriptif

Le centre d’incinération d’Isséane assure la combustion de 61 tonnes/heure de déchets, avec :

  • une fosse de réception de près de 23000 m3, équipée d’un pont roulant et d’un grappin ;
  • deux groupes de fours-chaudière d’une capacité unitaire de 30,5 t/heure, dans lesquels les déchets sont incinérés à une température de plus de 1000 °C ;
  • un turbo-alternateur qui permet de générer de l’électricité.

Chiffres clés

  • 1,45

    million d’habitants desservis

  • 460 000t

    incinérées par an

  • 80 000

    logements chauffés

Résultats d'exploitation

Tonnages incinérés : 459 973 t en 2015

Valorisation :

- vapeur vendue : 704 906 MWh
- électricité vendue : 0 MWh
- mâchefers : 79 316 t
- ferreux : 6 441 t
- non ferreux : 792 t

Bilan environnemental

Le traitement des fumées (par un procédé de type sec) réalisé à Isséane garantit des émissions bien inférieures à la réglementation européenne en vigueur. Les rejets atmosphériques sont contrôlés en continu par l’exploitant grâce à des analyseurs placés en cheminée. Parallèlement, le Syctom assure des campagnes régulières de contrôle des rejets et des mesures de retombées atmosphériques par jauge Owen et biosurveillance (mousses et lichens).

Contrôle des rejets dans l’atmosphère

D’autre part, les mâchefers issus de la combustion sont transportés par voie d’eau pour être recyclés dans les travaux publics.
74 800 tonnes de mâchefers évacuées par péniches en 2015
3 000 camions évités grâce à l’usage d’un mode de transport alternatif à la route