Romainville

Le centre multifilière à Romainville est le premier centre de grande capacité créé en France. Il comprend un centre de tri de collecte sélective, intégralement modernisé en 2015, un centre de transfert des ordures ménagères résiduelles, ainsi qu’une déchèterie.

Centre de transfert du Syctom à Romainville

Le centre de transfert à Romainville

Le centre de transfert d’ordures ménagères résiduelles à Romainville réceptionne les collectes de 18 communes du territoire du Syctom pour les transférer vers des centres de traitement.

Communes déversant dans le centre

  • Aulnay-sous-Bois
  • Bagnolet
  • Bobigny
  • Bondy
  • Drancy
  • Le Blanc-Mesnil
  • Le Bourget
  • Le Pré-Saint-Gervais
  • Le Raincy
  • Les Lilas
  • Les Pavillons-sous-Bois
  • Montreuil
  • Noisy-le-Sec
  • Pantin
  • Paris (XIXe et XXe)
  • Romainville
  • Rosny-sous-Bois
  • Villemomble

Descriptif

Le centre de transfert d’ordures ménagères résiduelles à Romainville a pour fonction de réguler les flux de déchets et de réduire les distances parcourues par les camions-bennes. Les déchets sont ensuite transférés par gros-porteurs vers les centres de valorisation énergétique du Syctom, des centres d’incinération extérieurs ou, en dernier recours, des installations de stockage de déchets non dangereux.

Chiffres clés

  • 1,1

    million d’habitants desservis

  • 350 000t

    réceptionnées par an

Résultats d'exploitation

Tonnages d’apports directs : 349 400 t en 2015 (dont 875 t de déclassements de collecte sélective)

Tonnages ensuite traités dans les centres d’incinération du Syctom : 238 995 t

Tonnages ensuite traités dans des centres d’incinération extérieurs : 84 468 t

En projet

Suite à l’abandon définitif du précédent projet de méthanisation à Romainville, une réflexion sur le devenir du site a été engagée en 2015. L’objectif est de projeter un nouveau centre à l’horizon 2025, dans une démarche de co-construction avec les élus et l’ensemble des acteurs locaux.

2015 :

  • Démarche prospective réalisée par le cabinet Ylios pour auditionner les acteurs du territoire et proposer des scenarii.

2016 :

  • Définition des scénarii et études de préfaisabilité.
  • Attribution d’un marché d’AMO technique et juridique.
  • Rencontres avec les acteurs du territoire.
  • Création d’un comité de pilotage du projet réunissant des élus, institutions, associations…