Saint-Ouen

Le centre d’incinération avec valorisation énergétique à Saint-Ouen s’inscrit dans une démarche d’amélioration continue depuis sa création en 1990. Il fait aujourd’hui l’objet d’un projet ambitieux de modernisation, associant traitement sec des fumées et travaux d’intégration urbaine. À la clé : des performances de valorisation optimisées et des impacts environnementaux limités au maximum.

  • Centre d'incinération

Centre d'incinération du Syctom à Saint-Ouen

Le centre d'incinération à Saint Ouen

Le centre d’incinération avec valorisation énergétique à Saint-Ouen réceptionne les ordures ménagères résiduelles de 17 communes adhérentes du Syctom. La chaleur générée par la combustion des déchets permet de produire de la vapeur, pour alimenter le réseau de chaleur de la CPCU, et de l’électricité, utilisée pour le fonctionnement du centre et dont le surplus est vendu à EDF.

Communes déversant dans le centre

  • Asnières-sur-Seine
  • Aubervilliers
  • Bois-Colombes
  • Clichy
  • Courbevoie
  • Épinay-sur-Seine
  • Gennevilliers
  • La Garenne-Colombes
  • Levallois-Perret
  • L’Île-Saint-Denis
  • Nanterre
  • Neuilly-sur-Seine
  • Paris (IXe, XVIIe, XVIIIe ainsi qu’une partie du IIe, du VIIIe, du Xe et du XVIe)
  • Saint-Denis
  • Saint-Ouen
  • Villeneuve-la-Garenne
  • Villetaneuse

Descriptif

Le centre d’incinération à Saint-Ouen assure la combustion de 84 tonnes/heure de déchets, avec :

  • une fosse de réception de 15 800 m3, équipée de deux ponts roulants avec grappins ;
  • trois groupes de fours-chaudière d’une capacité unitaire de 28 t/heure, dans lesquels les déchets sont incinérés à une température 900 °C ;
  • un turbo-alternateur qui permet de générer de l’électricité.

Ses performances de valorisation énergétique sont amenées à progresser dans les prochaines années, avec le passage à un traitement sec des fumées à l’horizon 2018.

Chiffres clés

  • 1.45

    million d’habitants desservis

  • 600 000t

    incinérées par an

  • 120 000

    logements chauffés

Résultats d'exploitation

Tonnages incinérés : 563 231 t en 2015

Valorisation
:

- vapeur vendue : 1 081 246 MWh
- électricité vendue : 8 539 MWh
- mâchefers : 98 876 t
- ferreux : 11 455 t
- non ferreux : 1 129 t

Bilan environnemental

Le traitement des fumées réalisé au centre d’incinération à Saint-Ouen garantit des émissions bien inférieures à la réglementation européenne en vigueur. Les rejets atmosphériques sont contrôlés en continu par l’exploitant grâce à des analyseurs placés en cheminée. Parallèlement, le Syctom assure des campagnes régulières de contrôle des rejets et des mesures de retombées atmosphériques par jauge Owen et biosurveillance (mousses et lichens).

Contrôle des rejets dans l’atmosphère

D’autre part, les mâchefers issus de la combustion sont transportés par voie d’eau pour être recyclés dans les travaux publics.
98 876 tonnes de mâchefers évacuées par péniches en 2015
4 000 camions évités grâce à l’usage d’un mode de transport alternatif à la route

Travaux

  • Fin 2015 : remplacement des échangeurs sur les lignes de traitement des fumées, pour des capacités de traitement optimisées.
  • 2018 : passage au traitement sec des fumées, sous maîtrise d’œuvre SETEC environnement et Ingevalor : récupération de chaleur des fumées par condensation avec changement des conduits de fumées, production supplémentaire d’électricité générée par une machine à ORC (Cycle Organique de Rankine), réduction du panache en sortie de cheminée… Au final, la performance énergétique du site augmentera de 30% et la quantité d’eau rejetée sera considérablement réduite.

En projet