Ivry/Paris XIII

  • Transformation du centre

Transformation du centre à Ivry/Paris XIII

Projet de transformation du centre à Ivry/Paris XIII

La reconstruction du centre multifilière à Ivry/Paris XIII figure parmi les plus grands projets conduits en France aujourd’hui. À l’horizon 2027, l’objectif est de transformer le centre actuel, vieillissant, en équipement de pointe, associant valorisation énergétique et valorisation organique. Avec l’ambition de créer un modèle de référence, en France et en Europe.

Site internet dédié au projet

Communes déversant dans le centre

  • Cachan
  • Charenton-le-Pont
  • Gentilly
  • Ivry-sur-Seine
  • Joinville-le-Pont
  • Le Kremlin-Bicêtre
  • Joinville-le-Pont
  • Montrouge
  • Paris (Ier, IIIe, IVe, Ve, VIe, XIe, XIIe et XIIIe ainsi qu’une partie du IIe, du Xe, du XIVe et du XXe)
  • Saint-Mandé
  • Saint-Maurice
  • Valenton
  • Villejuif
  • Vincennes
  • Vitry-sur-Seine

Descriptif

Echelonné sur une dizaine d’années, le projet prévoit la construction successive de deux unités de traitement à l’emplacement du site actuel :

  • une unité de valorisation énergétique (UVE) d’une capacité moitié moindre que l’actuelle,
  • une unité de valorisation organique (UVO) permettant la séparation de la matière organique contenue dans les déchets ménagers et le traitement des biodéchets collectés séparément sur le bassin versant.

Reconnu d’intérêt général le 19 février 2016, le projet a fait l’objet d’une 3e phase de concertation pour intégrer les objectifs de la loi sur la transition énergétique pour la croissance verte. Sa version adaptée a été soldée par une décision de la Commission nationale du débat public (CNDP) favorable à la poursuite du projet, sans nécessité de procéder à un nouveau débat public.

Les enseignements de la concertation de 2016 ont été pris en compte : abandon définitif de la méthanisation sur site, augmentation de la capacité d’accueil des biodéchets, remplacement du tri mécano-biologique (TMB) par un procédé de tri-préparation des combustibles solides de récupération (CSR), végétalisation accrue de l’enveloppe architecturale de l’installation et poursuite des études sur l’UVO.

L’exemplarité environnementale du projet se caractérise par :

  • un projet architecturel et paysager de qualité pour garantir la parfaite intégration urbaine de l’installation ;
  • un système de traitement sec des fumées, pour des niveaux de rejets inférieurs de moitié au seuils en vigueur et la disparition du panache en sortie de cheminée ;
  • le renforcement de la capacité d’accueil des déchets alimentaires pour accompagner la mise en place future de la collecte séparée des biodéchets ;
  • la mise en place d’un procédé de tri-préparation des combustibles solides de récupération (CSR) ;
  • le développement du transport par voie d’eau, grâce à la création d’un tunnel reliant le centre à la Seine et à l’aménagement d’une plate-forme fluviale ;
  • une démarche HQE offrant des performances environnementales supérieures et une réduction des émissions de CO2de plus de 40 000 tonnes par an ;
  • une charte de qualité environnementale intégrant une démarche de haute qualité artistique et culturelle (HQAC) à toutes les étapes du chantier.

Conception / construction / exploitation

Groupement conjoint IP13 (mandataire), filiale du groupe Suez Environnement, Eiffage TP, Chantiers Modernes BTP, Inova, Hitachi ZosenInoca, Vinci Environnement, Vinci Energies, Satelec, BG Ingénieurs Conseil et AIA Architectes Associés.

Les grandes étapes

2015 :

  • Attribution du marché

2016 :

  • Études préalables et 3e phase de concertation
  • 19 février : arrêté préfectoral qualifiant le projet d’intérêt général (PIG)
  • 31 août : décision de la Commission nationale du débat public (CNDP) favorable à la poursuite du projet, sans nécessité de procéder à un nouveau débat public.

2017 :

  • 26 janvier : approbation des adaptations du projet par le comité syndical
  • Instruction des demandes de permis de construire et d’autorisation d’exploiter par les services de l’Etat
  • Enquête publique sur la modification du PLU de la ville d’Ivry-sur-Seine (mi 2017) et sur les demandes de permis de construire et d’autorisation d’exploiter (fin 2017)

2018 :

  • Démarrage des travaux de la nouvelle unité de valorisation énergétique, à côté de l’usine actuelle

2023 :

  • Mise en service industrielle et exploitation de la nouvelle UVE
  • Déconstruction de l’usine d’incinération existante
  • Construction de l’unité de valorisation organique.

2027 :

  • Mise en service industrielle de l’UVO et exploitation de l’installation complète.

Chiffres clés

  • 350 000 t/an

    capacité d’exploitation de l’UVE (-50% par rapport à l’usine actuelle)

  • 80 000

    logements chauffés

  • 20 000

    camions évités grâce au transport par voie d’eau.

Coût d'investissement

 

962 M€ dont 457 M€ pour l’UVE et 505 M€ pour l’UVO