Energie

Acteur majeur du traitement des déchets, le Syctom est aussi producteur d’énergie. Une énergie verte qui constitue aujourd’hui une priorité stratégique dans l’objectif du « 0 déchet non valorisé ». Avec comme objectif de fournir toujours plus de vapeur pour alimenter les réseaux de chauffage urbain, mais aussi explorer de nouvelles solutions de valorisation énergétique à partir de la fraction organique des déchets.

  • La compétence de production d’énergie sous toutes ses formes désormais clairement mentionnée dans les nouveaux statuts du Syctom, adoptés le 24 mars 2016.
  • Des capacités d’incinération avec valorisation énergétique consolidées, avec une hausse des capacités de traitement autorisées à Isséane de 460 000 à 510 000 tonnes par an.
  • Une optimisation du rendement énergétique des installations, à travers des projets innovants tels que l’installation d’un dispositif de traitement sec des fumées au centre à Saint-Ouen et la préparation et l’incinération de CSR (Combustible Solide de Récupération) dans la future unité de valorisation énergétique à Ivry/Paris XIII. 
    Performance de l’outil industriel
  • Explorer la production d’un biogaz de qualité destiné à être injecté dans le réseau de gaz naturel, grâce au traitement conjoint des boues d’épuration et de la fraction organique résiduelle des déchets, objet du partenariat d’innovation porté par le SIAAP et le Syctom.
    Mutualisation des moyens

Chiffres clés

  • 61%

    des déchets valorisés en énergie en 2015

  • 300 000

    équivalents-logement de 70 m² chauffés

  • 47%

    de la chaleur du réseau de la CPCU fournis par le Syctom

  • 2 807 845 MWh

    de vapeur et 46 215 MWh d’électricité vendus en 2015