Le plan d'accompagnement aux collectivités

Le Syctom poursuit son engagement aux côtés de ses adhérents avec son dispositif d’accompagnement en faveur de la réduction et de la valorisation optimale des déchets.

Le cadre législatif (LTECV, Loi AGEC…) impose entre autres, d’ici 2025, le recyclage de 65% des emballages de tous types et la réduction de 50% des déchets enfouis, et d’ici fin 2023 le tri à la source des déchets alimentaires.

Sur un territoire aussi peuplé que celui du Syctom avec près de 6 millions d’habitants et une densité pouvant aller jusqu’à 21 000 hab/km², c’est un véritable défi à relever. De plus, la reconstruction du centre à Ivry/Paris XIII va réduire de moitié la capacité de traitement des déchets résiduels sur ce site (350 000 T)

Ainsi, le Syctom se fixe comme objectif global de réduire de 350 000 tonnes la quantité d’ordures ménagères d’ici à 2024.

Deux leviers sont identifiés :

  • La diminution du gisement des ordures ménagères résiduelles
  • L’augmentation de la quantité et de la qualité des collectes sélectives pour une valorisation matière ou organique.

Les politiques d’accompagnement du Syctom

Le Grand Défi, adopté en juin 2019, présente en 7 axes, 35 actions, qui visent à porter avec les EPT la cause de la prévention et de la gestion des déchets.

L’une de ces actions, également présente dans le PRPGD, consiste à construire un schéma opérationnel de coordination Prévention Collecte et Traitement. Ce schéma se traduira concrètement par la signature d’un contrat d’objectifs partagés entre chaque EPT et le Syctom.

C’est dans ce cadre que le Syctom poursuit son engagement aux côtés de ses adhérents en renouvelant son dispositif d’accompagnement pour une réduction et une valorisation optimale des déchets et atteindre ainsi les objectifs fixés.

Le dispositif s’articule autour :

  • des politiques d’accompagnement du Syctom sur les biodéchets (compostage et DA) et sur le tri
  • du soutien aux équipements de réemploi / réparation destiné aux nouvelles installations avec l’ambition d’impulser des démarches d’écologie industrielle territorialisées
  • du dispositif de sensibilisation, notamment par les éco-animateurs, en accompagnement des acteurs locaux impliqués dans les changements de comportement

Les axes et les thèmes proposés

Le dispositif s’articule autour de deux axes axes :

Axe 1 : Réduction des déchets et notamment diminution du gisement des ordures ménagères résiduelles

  • Promouvoir et encourager le réemploi, la réparation
  • Accompagner le compostage de proximité
  • Impulser des démarches d’Ecologie Industrielle et Territoriale
  • Inciter à la consommation responsable
  • Lutter contre le gaspillage alimentaire

Axe 2 : Optimisation des flux pour une meilleure valorisation : augmentation de la quantité et de la qualité des collectes sélectives (emballages et déchets alimentaires).

  • Poursuivre l’extension des consignes de tri
  • Améliorer les collectes sélectives (en qualité et en quantité)
  • Soutenir le développement de la collecte et du traitement des déchets alimentaires
  • Faciliter le déploiement de déchèteries sur le territoire