Débat sur les orientations budgétaires 2020 du Syctom

Date : 12/11/2019

Réunis en Comité syndical le 7 novembre, les élus ont débattu des orientations budgétaires du Syctom pour l’année 2020

Dans un souci de transparence, le Syctom s'est engagé depuis l'année dernière dans une démarche de notation financière avec l’agence Standard & Poor’s. L’agence  confirme le sérieux de la stratégie financière du Syctom en lui attribuant cette année la note à long terme « A+ », assortie d'une perspective positive. Cette démarche valorise le respect des objectifs budgétaires et crédibilise le recours aux financements auprès des investisseurs internationaux.

La stratégie financière 2020 – 2028 s’appuie d’une part sur la maîtrise des charges d’exploitation des centres de traitement et sur la stabilité des contributions demandées aux collectivités adhérentes jusqu’en 2020, tout en prenant en compte dans ses prévisions, l’évolution future de la TGAP (taxe générale sur les activités polluantes). D’autre part, elle poursuit la démarche d’optimisation des recettes issus de la valorisation matière des déchets, permettant de soutenir le niveau d’autofinancement.

Par ailleurs, le Syctom poursuit son programme pluriannuel d’investissement pour 1,2 Md € d'ici 2028, avec comme objectifs la modernisation des installations du Syctom (Ivry/Paris XII et Saint-Ouen) et l’adaptation des centres de tri à l’extension des consignes de tri et l’augmentation de leurs capacités de traitement.

La prospective 2020-2028 du Syctom est cohérente avec sa contribution au Plan Régional de Prévention et de Gestion des Déchets qui vise à réduire la production de déchets et à favoriser leur valorisation.

Enfin, un moratoire de 3 ans sur l'UVO (unité de valorisation organique) à Ivry/Paris XIII a été adopté suite à la demande de la Ville d'Ivry-sur-Seine. En contrepartie, les collectivités du bassin versant sont encouragées à mettre en place la collecte des déchets alimentaires. Un donnant-donnant qui a du sens car l'organique est un des leviers majeurs pour diminuer les tonnages incinérés voire enfouis.

Ces différents éléments contribuent au Grand défi, plan d’actions dans lequel le Syctom s’est engagé en juin dernier avec des acteurs du territoire. Ce Comité syndical du Syctom a d’ailleurs créé une Commission Consultative des Services Publics Locaux chargée de suivre la mise en œuvre du Grand défi.