La micro-méthanisation en marche à Vitry-sur-Seine

Date : 28/06/2022

En 2018, le Syctom lançait un appel à projets pour accompagner les initiatives locales de collecte et de traitement des déchets alimentaires. Parmi les projets soutenus, « Vitry Bee’z » entre dans sa phase de déploiement avec l’inauguration de son micro-méthaniseur.

De la taille de deux conteneurs maritimes, l’unité de micro-méthanisation « BioBeeBox® » valorise les déchets alimentaires collectés par véhicule GNV auprès des deux marchés de la ville, d’une cuisine centrale, d’une quarantaine de restaurants scolaires et d’un foyer social. A terme, 300 tonnes de déchets alimentaires pourraient être traitées par an et valorisées localement pour produire du biogaz, ainsi que du compost et de l’eau industrielle utilisés pour l’entretien des espaces verts de la ville.

« La BioBeeBox® est un outil pertinent pour gérer en proximité les déchets alimentaires dans une boucle d’économie circulaire où les déchets deviennent ressources en énergie, en compost et en eau pour les espaces verts », explique Véronique Pérez, cofondatrice de Bee&Co. D’autres sites pourraient progressivement être intégrés à la plateforme et le modèle étendu à d’autres communes sur le territoire du Syctom.

Ces solutions à petite échelle sont essentielles pour organiser l’obligation du tri à la source des déchets alimentaires dès 2024, en complément des solutions mises en place à une échelle industrielle

Appel à projets du Syctom : trois autres projets accompagnés

Trois autres projets innovants ont été retenus lors de l’appel à projets du Syctom.

  • À Valenton (94), DM Compost collecte les déchets alimentaires de dix cantines scolaires, d’un marché et d’une vingtaine de restaurants ou commerces. Ils sont ensuite traités dans une micro-plateforme de compostage sur palette à faible consommation énergétique.
  • À la Ferme du Rail (Paris 19e), maraîchage, restauration et compostage se conjuguent dans un circuit court géré par l’entreprise « Travail et Vie », avec une dizaine d’emplois d’insertion à la clé. En plus de l’apport volontaire des usagers adhérents, une collecte des déchets alimentaires d’une dizaine de restaurants est effectuée par vélo électrique.
  • À Stains (93), les Alchimistes collectent à cheval les déchets alimentaires des 10 000 habitants du quartier du Clos Saint-Lazare, des cantines scolaires et commerces. Ils les transforment en compost dans un équipement électromécanique, puis l’utilisent pour l’entretien des espaces verts ou le distribuent au voisinage.