Un dispositif d’implantation du compostage des déchets organiques au Kazakhstan

Date : 04/01/2021

Le Syctom est un des lauréats de l’appel à projets lancé par la Direction Générale du Trésor sur le thème des Solutions innovantes pour la réduction et la valorisation des déchets avec un dispositif d’implantation du compostage des déchets organiques dans la ville d’Akkol, au nord de la capitale du Kazakhstan.

Compte tenu de la connaissance que le Syctom a déjà de la situation de la gestion des déchets au Kazakhstan (en 2018 le Syctom a assisté la Ville d’Astana à inventorier et choisir des solutions de traitement adaptées à sa production de déchets ménagers), de ses bonnes relations avec son homologue kazakhe ROP, et de l’ambition affirmée par le Syctom de concourir à la réduction de l’enfouissement des déchets, il a été proposé d’élaborer un dispositif destiné à détourner de l’enfouissement les déchets organiques produits par les habitants et les gros producteurs.

L’objectif est de démontrer la possibilité de diminuer les volumes aujourd’hui enfouis et valoriser environ la moitié des déchets composant les ordures ménagères produites par les habitants dans un territoire moyennement dense (comprenant habitat collectif et habitat individuel).

La promotion du retour au sol des biodéchets est un des moyens d’atteindre les objectifs du gouvernement kazakh dans le domaine de la protection de la biodiversité et de l’environnement.

Ce projet vient également ainsi conforter la reconnaissance par les pouvoirs publics de l’expertise internationale du Syctom.

Mené par un pool comptant, outre le Syctom en tant que chef de file, des PME françaises innovantes : le bureau d’étude (BET) Setec énergie environnement, et les sociétés Compostation et Axibio, le projet se décline en trois phases :

  • Mener une ou plusieurs études de faisabilité technique et économique pour la mise en place du tri à la source des biodéchets et d’unités de traitement appropriées, 
  • Proposer des scénarios de mise en œuvre du tri à la source des biodéchets,
  • Mettre en place des zones test pour le traitement des biodéchets préalablement triés par les habitants et les gros producteurs.

La Syctom animera également le « club de suivi » avec les entreprises parties prenantes du projet.

Le FASEP

Le projet présenté par le Syctom a été retenu par la Direction générale du Trésor (DG Trésor) du Ministère de l’économie, des finances et de la relance dans le cadre d’un appel à projet lancé au printemps 2020 au titre du Fond d’études et d’aide au secteur privé (FASEP) « Innovation verte ».

Destiné à tous types d’entreprises et prioritairement aux PME, le FASEP est une subvention (ou une avance remboursable) pour financer des études de faisabilité ou la démonstration de technologies vertes et innovantes. Il intervient en amont d’un projet d’infrastructures.

Le FASEP compte une enveloppe totale de 10 millions d’euros, et les projets retenus peuvent chacun bénéficier d’une subvention allant jusqu’à 500 000 euros.