Solidarité internationale

Depuis 2015, 39 projets ont été soutenus dans 20 pays pour un montant de 3 500 000 €. De 2016 à 2019, l’aide publique au développement des collectivités territoriales françaises dans le secteur de la gestion des déchets s’élevait à 5 476 000 €. Le Syctom y contribuait à hauteur de 62% (3 427 353 € de soutiens versés).

Soutenir des projets internationaux d’amélioration de la gestion des déchets et donc d’accélération de la transition écologique

Pour répondre à cet objectif le Syctom a choisi de financer des porteurs de projets ONG et/ou collectivités territoriales en procédant via un appel à projets – l’appel à projets Solidarité déchets, renouvelable chaque année.

De par sa taille, son positionnement au sein du secteur de la gestion des déchets en France et son investissement à l’international depuis 2015, le Syctom occupe une place majeure dans l’éco-système de l’action internationale et de la mobilisation du 1% déchets.

Le Syctom est reconnu pour sa complémentarité avec d’autres acteurs de l’aide publique au développement, notamment grâce aux cofinancements qui permettre un véritable effet levier. Notre dispositif permet à la fois de co-financer des projets ambitieux et de financer des petits projets non éligibles à d’autres dispositifs.

Les appels à projets Solidarité Déchets

L’appel à projets Solidarité déchets constitue une des modalités de mise en œuvre de l’action internationale du Syctom à côté des partenariats stratégiques et du plaidoyer

Au-delà de la démarche de solidarité, il s’agit de soutenir des projets internationaux d’amélioration de la gestion des déchets et donc d’accélération de la transition écologique.

Les projets soutenus dans le cadre de cette démarche doivent avoir pour objectif :

  • de promouvoir la diminution de production de déchets (prévention) et leur valorisation/recyclage ;
  • la structuration du service de gestion des déchets (pré-collecte, collecte, enfouissement)  ;
  • le renforcement des capacités des collectivités partenaires à gérer le service public de gestion des déchets ménagers ;
  • de favoriser la réalisation des objectifs de développement durable définis par les Nations Unies.

Les bénéficiaires

  • les associations de droit français ;
  • les collectivités territoriales et leurs établissements publics – une priorité sera accordée aux collectivités du territoire du Syctom ;
  • les fondations ;
  • les groupements d’intérêt public.

Liste des pays éligibles 

Il s’agit des pays prioritaires de l’aide au développement française, des candidats à l’entrée dans l’UE et des pays en lien avec un opérateur (collectivité territoriale ou ONG) parmi les territoires soutenus depuis 2015.

Albanie

Bénin

Burkina Faso

Burundi

Cameroun

Congo

Comores

Djibouti

  

Ethiopie

Gambie

Guinée

Haïti

Kazakhstan

Libéria

Macédoine du Nord

  
     

Madagascar

Mali

Mauritanie

Monténégro

Niger

Philippines

République centrafricaine

 
    

République démocratique du Congo

Serbie

Sénégal

Tchad

Turquie

Togo

Vietnam

  

Les projets ne se situant pas dans le périmètre défini ci-dessus mais se déroulant dans des pays ayant des liens historiques avec la France et dont l’intérêt sera justifié pourront être soutenus par le Syctom après avis favorable du comité syndical.

Les études de faisabilité peuvent être financées à hauteur de 50%.

Enfin, une enveloppe budgétaire spécifique pourra être prévue afin de financer des « petits » projets expérimentaux, recélant une innovation jugée intéressante et potentiellement porteuse d’un fort effet démultiplicateur.

Une attention particulière et une priorité seront donnés aux projets comportant une ou plusieurs des caractéristiques suivantes :

  • une approche croisée des thématiques d’accès à l’eau et à l’assainissement et de gestion des déchets, et notamment en lien avec les autres grands syndicats urbains d’Ile-de-France (SEDIF, SIAAP, SIGEIF, SIPPEREC, EPTB Seine Grands Lacs) ;
  • un volet de plaidoyer auprès des autorités locales sur la nécessité de financer le service par une taxe/redevance et/ou une capacité de négociation vis-à-vis des ministères de tutelle. Le Syctom se réserve le droit de travailler à l’élaboration d’un discours commun avec l’association autour des coûts et compétences requises de pilotage technico-économique du service ;
  • un volet d’actions de sensibilisation et d’éducation à l’écologie et au développement durable dans le domaine spécifique des déchets ;
  • la réalisation d’études sur les effets sanitaires, environnementaux et sociaux des pratiques actuelles de brûlis et de décharges sauvages afin de contribuer à l’amélioration de l’acceptabilité sociale de la gestion des déchets ;
  • des études de faisabilité détaillées ;
  • un co-financement acquis.
  • Appel à projets 2021

    Appel à projets 2021