Mutualisation des moyens

Pour répondre aux enjeux environnementaux, économiques et énergétiques métropolitains, le Syctom entend développer les synergies de compétences et de moyens. Depuis 2015, les partenariats se sont multipliés dans une logique de solidarité territoriale et d’amélioration du service public.

Des installations mutualisées entre syndicats de traitement

Depuis 2015, le Syctom et les syndicats de traitement voisins (SITRU, SIGIDURS, SIREDOM, Régie Personnalisée pour la Valorisation et l’exploitation des Déchets de la région de Rungis, ex-SIEVD) s’orientent vers une mutualisation de leurs installations, pour optimiser le traitement des déchets à l’échelle métropolitaine.

Quelques exemples :

  • avec le SITRU : accord de mise à disposition réciproque du centre de tri à Nanterre et de l’unité de valorisation énergétique CRISTAL à Carrières-sur-Seine ;
  • avec la Régie Personnalisée pour la Valorisation et l’exploitation des Déchets de la région de Rungis, ex-SIEVD : projet commun de modernisation du centre de tri à Rungis et possibilité de traitement des déchets issus de collectivités du Syctom par les installations de la Régie ;
  • avec le SIREDOM : protocole d’accord d’intention pour étudier la pertinence d’alimenter le futur centre de surtri du SIREDOM

Des synergies avec les services publics urbains du Grand Paris

Le Syctom renforce également ses liens avec les autres grands syndicats franciliens (SIAAP, SIPPEREC, SEDIF, SIGEIF, EPTB Seine Grands Lacs). L’objectif est de favoriser le partage d’expertises en faveur de collaborations innovantes, notamment dans le domaine de la solidarité internationale. 

Des projets européens