BANGLADESH - Dacca

Projet d'amélioration des conditions de vie dans les quartiers précaires du bidonville de Bashantek à Dacca (Bangladesh) par la mise en place d'un service de pré-collecte des déchets, porté par Eau et Vie et subventionné à hauteur de 50 000 € par le Syctom.

Contexte

La ville de Dacca, capitale du Bangladesh, compte près de 15 millions d'habitants. Chaque jour, des milliers de personnes gagnent la capitale et s'entassent dans les bidonvilles qui ne cessent de s'étendre. Le bidonville de Bhashantek, situé au nord de Dacca, compte près de 3500 ménages (environ 16 000 habitants).

La question de l’eau et de l’accès aux services de base est centrale. Les habitants de ces quartiers urbains précaires sont généralement contraints de boire et de cuisiner avec de l’eau contaminée. Par ailleurs, l’absence de systèmes d’évacuation des eaux usées ou des déchets solides contraint les habitants à les jeter à même le sol. Cela signifie qu’ils vivent entourés de détritus, de matières fécales et d’eaux polluées qui constituent un terrain favorisant le développement d’insectes porteurs de maladie.

Projet de mise en place d'un service de pré-collecte des déchets

Le projet, porté par Eau et Vie, vise à améliorer les conditions de vie dans les quartiers précaires du bidonville de Bashantek à Dacca, en mettant en place un service de pré-collecte des déchets pour 1 400 familles.

Depuis 2010, Eau et Vie intervient dans le bidonville de Bha­shan­tek et part du constat que l’accès à l’eau, à l’assainissement, à la gestion des déchets est un pilier fondamental sur lequel repose l’accès aux services essentiels : alimentation, santé, éducation, autonomie des femmes, développement économique. L’absence de ces services de base est une problématique très complexe liant à la fois santé et environnement.

Fin 2014, Eau et Vie a mis en place dans le bidonville un projet de collecte primaire des déchets adapté au contexte afin d’améliorer la salubrité de l’environnement. L’association souhaite aujourd’hui étendre son service pilote de collecte des déchets à l’ensemble du bidonville de Dacca, soit à 700 nouvelles familles.

Actions soutenues

Les activités prévues dans le cadre de ce projet sont les suivantes :

  • mise en place du tri sélectif et d’une collecte des déchets ménagers au sein des quartiers précaires ;
  • mise en place d’un entretien régulier des rues et espaces publics ;
  • développement des outils de sensibilisation au tri, à l’environnement et à la gestion des déchets ;
  • recrutement et formation des éboueurs ;
  • promotion du service ;
  • mise en place d’une collecte des paiements mutualisés et à domicile.

Avancement du projet

Projet en cours

Chiffres clés

  • 87 482

    coût total du projet

  • 50 000

    montant de la subvention du Syctom