COTE D'IVOIRE - Cocody

Projet d'amélioration de la gestion des déchets à Cocody (Côte d’Ivoire) porté par le Relais Culturel du Manoir des Loges et subventionné à hauteur de 75 000 € par le Syctom.

Contexte

En bordure de la lagune Ebrié, Cocody est une vaste commune de 350 000 habitants située dans le district d’Abidjan (Côte d'Ivoire).

Dans sa politique de développement et de modernisation, la Mairie de Cocody a initié depuis 2007 un projet environnemental de rupture qui ambitionne de changer le visage de la commune dans les prochaines années. Il s’agit en particulier « de créer des emplois verts, de réduire les effets de la pollution, de favoriser équilibre de l’écosystème ou de promouvoir l’éclosion d’un éco-citoyen ». En matière de gestion des déchets, la commune souhaite renforcer les actions de sensibilisation autour de cette problématique et généraliser le tri et la valorisation des déchets ménagers.

Projet d'amélioration de la gestion des déchets

Le projet, porté par le Relais Culturel du Manoir des Loges (ATTH), vise à améliorer la gestion des déchets à Cocody (Côte d’Ivoire).

Les enjeux liés au tri des déchets ou l’adoption de bons gestes environnementaux nécessitent l’intervention de relais locaux pour accompagner la conduite du changement auprès des populations. L’association ATTH, en partenariat avec le MESAD (association de droit ivoirien qui œuvre en faveur des enfants et des jeunes en situation difficile en Côte d’Ivoire), utilisera l’intermédiation théâtrale pour impulser une dynamique de changement de comportement et d’état d’esprit.

Dans le prolongement des activités de sensibilisation, une expérimentation sur un quartier pilote de la ville sera mené sur l’utilisation d’un service innovant développé par une start-up franco-ivoirienne (Cpropre). La start-up ambitionne de moderniser les services informels de pré-collecte des déchets ménagers en utilisant le numérique.

Actions soutenues

Ce projet a pour objet de mettre en place :

  • un programme de sensibilisation qui utilise la médiation culturelle comme levier pour former et sensibiliser la jeunesse à la gestion de leurs déchets ;
  • un projet pilote de précollecte sélective qui utilise le numérique pour améliorer les services de pré-collecte.

La téléphonie mobile sera utilisée :

  • comme moyen de paiement automatique des redevances de précollecte ;
  • comme support pour récompenser les ménages qui font le tri de leurs déchets ;
  • comme moyen de sensibilisation pour diffuser les bonnes pratiques en matière de gestion des déchets.

Avancement du projet

Projet en cours

Chiffres clés

  • 124 500

    coût total du projet

  • 75 000

    montant de la subvention du Syctom