HAITI - Le Cap Haïtien

Projet de construction d’un centre de tri et de compostage pour les communes du corridor « Le Marien » porté par le CEFREPADE et subventionné à hauteur de 100 000 € par le Syctom.

Contexte

Le Cap Haïtien, seconde ville d'Haïti après Port-au-Prince, compte près de 700 000 habitants. L'afflux de population venu des zones touchées par les catastrophes naturelles a multiplié par 20 le nombre d'habitants en 60 ans. Confrontée à une urbanisation non maîtrisée, à l’insalubrité et à un manque de moyens de l’Etat et des collectivités locales, la gestion des déchets est devenue l’un des chantiers de la mairie du Cap Haïtien.

Projet de construction d’un centre de tri et de compostage

Le projet, porté par le CEFREPADE, permettra de réaliser un centre de tri et de compostage pour les communes du corridor « Le Marien » au Cap Haïtien (Haïti).

Dans le cadre de sa coopération décentralisée avec le Cap Haïtien, la ville de Suresnes a cofinancé en 2006 une étude de préfaisabilité portant sur la mise en place d’un système de gestion intégrée des déchets. Sur la base, notamment de cette étude, l’Agence Française de Développement (AFD) a décidé de financer à partir de 2011 un projet (Gestion Intégrée des Déchets Solides et de l’Environnement (GIDE)) pour pouvoir mettre en place les infrastructures qui permettront d’assainir durablement le territoire. Le projet de construction d’un centre de tri et compostage s’inscrit dans cette dynamique.

Actions soutenues

La construction de ce centre de tri et de compostage vise à permettre :

  • la production de compost de qualité à partir des déchets ménagers avec l’ambition, à terme, d’intéresser les investisseurs privés à développer d’autres unités ;
  • la réduction de manière importante du volume et des nuisances potentielles des refus à mettre en décharge ;
  • la création de nouveaux emplois autour de la gestion des déchets ;
  • la proposition d’un modèle économique et social viable à terme, pour une reprise éventuelle de l’activité par une structure communautaire, intercommunale ou privée locale ;
  • la simulation d’unités qui permettraient de prendre en charge à terme le gisement de déchets de toute la zone.

Avancement du projet

En cours

Chiffres clés

  • 413 700

    coût total du projet

  • 100 000

    montant de la subvention du Syctom