MADAGASCAR - Antsirabe

Projet d'amélioration de l’hygiène et de la santé publique dans les quartiers d’Antsirabe (Madagascar) porté par EAST et subventionné à hauteur de 183 000 € par le Syctom.

Contexte

Antsirabe, située à 170 km au sud d’Antananarivo, la capitale de Madagascar, est dans une situation préoccupante, surtout en milieu périurbain. Les 7 fokontany, quartiers les plus démunis d'Ansirabe sont caractérisés par une insuffisance de points d’eau potable et par une insalubrité permanente, à l’origine de prévalences d’endémo-épidémies incapacitantes ou mortelles pour la population.

Projet d'amélioration de l’hygiène et de la santé publique

Le projet porté par EAST a pour objectif d’améliorer les conditions de santé des habitants des quartiers défavorisés d’Antsirabe en favorisant l’accès de la population à l’eau potable et en améliorant l’hygiène et l’assainissement liquide et solide.

Actions soutenues

La première phase du projet, subventionnée à hauteur de 83 000 € par le Syctom en 2016, visait à mettre en place les actions suivantes afin d’améliorer la collecte, le traitement et la valorisation des déchets :

  • élaboration d’un schéma local des déchets organiques ;
  • installation d’une station de compostage et réalisation d’une étude de marché destinée à la vente du compost ;
  • mise en place d’un projet d’agriculture urbaine dans les quartiers ;
  • mise en place de compostières communautaires ;
  • formations au tri sélectif des déchets, la construction de compostières et la fabrication de compost pour le maraîchage ;
  • installation d’une station de traitement et de valorisation des déchets plastiques en matériaux de construction et formation du personnel ;
  • création d’un manuel de référence pour l’élimination des déchets plastiques ;
  • sensibilisation, communication sur les modes d’hygiène et la gestion des déchets.

L’ensemble des activités prévues ont été réalisées de manière satisfaisante. En réalité, très peu de dépenses ont été réalisées durant cette première période qui s’est essentiellement attachée à la préparation et à l’organisation des futures actions sur le terrain. 

La deuxième phase du projet, subventionnée à hauteur de 100 000 € en 2018, consistera à poursuivre les activités de la phase 1 avec notamment :

  • l’extension des structures de pré-collecte aux 4 autres fokontany d’intervention ;
  • la mise en place de compostières locales ;
  • la construction de la station de traitement et de valorisation des déchets organiques ;
  • la construction de la station de traitement et de valorisation des plastiques ;
  • l’élaboration, la mise en place et l’application d’un Code Municipal d’Hygiène ;
  • l’appui et le renforcement des compétences des divers partenaires et acteurs intervenant dans le programme ;
  • les campagnes d’information, éducation et communication.

Avancement du projet

Projet en cours

Chiffres clés

  • 500 000

    coût total du projet

  • 183 000

    montant de la subvention du Syctom