TOGO - Lomé

Projet d'amélioration de la gestion des déchets par le compostage et des actions concertées dans  les quartiers de Lomé (Togo) porté par Gevalor et subventionné à hauteur de 300 000 € par le Syctom.

Contexte

Lomé, la capitale du Togo, regroupe 25 % de la population du pays. Se trouvant confrontée à des difficultés de gestion des déchets ménagers, la ville a entrepris depuis 2007 une modernisation de son schéma de gestion des déchets solides urbains, avec l’appui financier de l’Agence Française de Développement.

La première phase du projet (2007‐2012) a principalement porté sur la réorganisation des filières de pré‐collecte et de collecte des déchets, et sur l’aménagement des sites de transits mais le taux de collecte reste faible et les dépôts d’ordures sauvages persistent encore. La seconde phase (2013‐2019), porte davantage sur la phase de traitement des déchets solides et sur la mise en place d’un nouveau CET à Aképé pour remplacer la décharge actuelle d’Agoé, qui est saturée.

Projet d'amélioration de la gestion des déchets par le compostage et des actions concertées

Le projet porté par Gevalor vise à améliorer le service de collecte des déchets dans trois quartiers urbains de la ville de Lomé et à soutenir les activités de l'association ENPRO qui a développé la plateforme de compostage dans le cadre du programme Africompost.

Actions soutenues

Le Syctom a apporté son soutien lors d’une première phase (octobre 2017- décembre2018) à hauteur de 150 000 €.

Cette phase a permis de nombreuses avancées telles que la réalisation d’un plan de sensibilisation, la définition d’un cadre de labélisation, un diagnostic de la pré-collecte, la réalisation d’un travail sur la réduction du sable dans les déchets, l’amélioration de la qualité du compost…

La deuxième phase du projet, subventionnée à hauteur de 150 000 € en 2018, doit permettre :

  • d’améliorer le service de collecte des déchets et le comportement des ménages : sensibilisation des ménages à l’abonnement à la précollecte, accompagnement des structures de pré-collecte pour accéder à la labélisation, opération test pour la réduction du sable dans les déchets, concertation entre les différents acteurs et la commune sur l’organisation et le coût du service de gestion des déchets ;
  • de pérenniser la valorisation des déchets en consolidant l’ensemble des activités d’ENPRO (association qui assure la précollecte et la gestion de la plateforme de compostage) dans une démarche entrepreneuriale : formation du personnel de compostage, formation et accompagnement d’ENPRO sur les outils de gestion entrepreneuriaux, actions de vulgarisation du compost auprès des agriculteurs…

Avancement du projet

En cours

Chiffres clés

  • 636 965

    coût total du projet

  • 300 000

    montant de la subvention du Syctom