VIETNAM - Province de Vinh Phuc

Projet de gestion professionnelle et optimisée des déchets dans la province de Vinh Phuc (Vietnam) porté par le GRET et subventionné à hauteur de 200 000 € par le Syctom.

Contexte

La gestion des déchets est complexe au Viêtnam du fait de la croissance accélérée des villes et en particulier des petits bourgs ruraux. Cette gestion est d’autant plus problématique que les décharges actuelles sont saturées et le foncier un bien rare.

Les déchets des bourgs ruraux de la province de Vinh Phuc sont estimés à 450 tonnes par jour. Il s’agit de petits bourgs (5000-10000 habitants) vivant principalement de l’agriculture et de l’élevage. Les déchets sont évacués dans des décharges faiblement aménagées. L’enfouissement est le traitement majoritaire. De manière générale, les mesures de suivi des performances des opérateurs comme des impacts environnementaux sont inexistantes.

Projet de gestion professionnelle et optimisée des déchets

Le projet, porté par le GRET, vise à proposer des solutions adaptées et pérennes pour une meilleure gestion des déchets ménagers, assimilés et spéciaux dans 30 bourgs ruraux de la province de Vinh Phuk au Vietnam.

Ce projet permettra d’améliorer l’environnement de la province au travers d’un suivi renforcé, d’expérimentations de recyclage, d’accompagnement de coopératives et de production d’outils utiles à l’ensemble des acteurs impliqués dans la gestion des déchets au Vietnam.

Actions soutenues

La première phase du projet de mars 2016 à août 2017 subventionnée à hauteur de 100 000 € par le Syctom a permis d’établir le diagnostic des défis à relever, d’identifier les sites prioritaires d’intervention et définir les besoins en formation et en renforcement des différents acteurs.

La deuxième phase du projet, subventionnée à hauteur de 100 000 € en 2017, s’inscrit dans la continuité et permettra la réalisation des activités suivantes :

  • accompagner la mise en œuvre de petits travaux d’aménagement des sites de traitement des déchets et tester des technologies de recyclage et de valorisation ;
  • accompagner les acteurs en charge de l’exploitation des infrastructures de traitement et de valorisation ;
  • appuyer les autorités provinciales dans la formulation de nouvelles réglementations régissant la gestion des déchets ;
  • renforcer les compétences de gestion des opérateurs de collecte dans 30 localités ;
  • mettre en place un fonds d’équipement pour optimiser la collecte ;
  • renforcer le dialogue entre autorités publiques, opérateurs de service et acteurs communautaires pour sécuriser les coopératives ;
  • définir et mettre en œuvre un plan de communication et de sensibilisation ;
  • structurer un réseau de coopératives d’environnement ;
  • promouvoir les échanges entre pairs et le dialogue entre les coopératives et les autorités ;
  • évaluer et capitaliser l’expérience.

Avancement du projet

Projet en cours

Chiffres clés

  • 1 035 200

    coût total du projet

  • 200 000

    montant de la subvention du Syctom