Le Syctom à la 2e conférence nationale sur les déchets ménagers

Date : 13/12/2018

8h00 – 13h00

A la Maison de la Chimie
28 rue Saint-Dominique - 75007 Paris

La Fondation Concorde et Aromates, avec le concours du Syctom, organisent la deuxième conférence nationale sur les déchets ménagers intitulée « Développer durablement l'économie circulaire » le 13 décembre à la Maison de la Chimie à Paris 7e. Cette conférence sera organisée autour de 3 tables rondes associant points de vue et analyses de différents intervenants.

« L’économie circulaire pourra-t-elle se faire une place dans l’économie de marché ? » par Rémy LE MOIGNE, auteur, directeur général, Gate C

Table ronde 1 : «  L’économie circulaire peut-elle être rentable ? »

L’économie circulaire, aujourd’hui « encouragée » par des dispositifs incitatifs, pourra-t-elle devenir rentable ? S’affranchir des soutiens et autres financements publics ? Ou est-elle condamnée à reposer sur la contrainte réglementaire et administrative pour atteindre ses objectifs ? Dans ce cas, nos économies « libérales » ne vont-elles pas glisser vers un dirigisme étatique à mesure de l’accroissement de la contrainte réglementaire imposée au nom des politiques de développement durable ? Est-il imaginable de développer les filières de recyclage profitables ? Existe-t-il un risque de confusion entre « économie sociale et solidaire » et « économie circulaire » ? Comment inscrire l’éco-conception dans un cercle économique vertueux et rentable ? En développant l’économie de fonctionnalité ? En développant un véritable marché des matières premières secondaires ? Mais face à l’urgence, faut-il des mesures coercitives ?

Table ronde 2 : « L’innovation numérique : amie ou ennemie de l’économie circulaire ?»

La transformation numérique impacte aujourd’hui tous les domaines de la vie sociale ou économique. En dépit des inestimables services rendus par les technologies numériques et du rôle essentiel qu’elles jouent dans le développement de l’économie de fonctionnalité, l’un des piliers de l’économie circulaire, leur impact sur l’environnement, tant en termes de consommation d’énergie que de matières premières semble négatif. Un paradoxe dans un moment de notre histoire où le numérique apparaît comme une solution aux problèmes de notre planète. Qu’en est-il exactement ? Economie circulaire et industries du numérique peuvent-elles se conjuguer ? Comment rendre le numérique et ses services plus sobres en consommation d’énergie et de matière premières rares ? Comment inscrire les industries du numérique dans une véritable démarche d’économie circulaire ?

Table ronde 3 : « Conjuguer réponse à l’urgence et politique de long terme ? »

Comment à la fois soutenir la modernisation et l’accroissement des capacités de l’outil industriel face à l’urgence de traitement d’une quantité toujours plus grande de déchets et déployer une politique volontariste en faveur de l’économie circulaire ? Avec quels investissements ? Quels acteurs ? Quels rôle pour les collectivités territoriales ? Les industriels du traitement des déchets ? Transformer le déchet en ressource suffira-t-il à alimenter le cercle vertueux de l’économie circulaire ?

Programme et inscription :

Programme

Inscription