Ivry/Paris XIII

Plus important centre de traitement multifilière de la région parisienne, ce centre est situé en partie sur le territoire du 13e arrondissement de Paris et en partie à Ivry-sur-Seine. Il regroupait depuis 1997 un centre de tri de collecte sélective, une unité d’incinération avec valorisation énergétique ainsi qu’une déchèterie.

Faisant aujourd’hui l’objet d’un ambitieux projet de transformation, le centre de tri et la déchèterie ont fermé définitivement leurs portes en raison des travaux de la nouvelle unité de valorisation énergétique, à côté de l’usine actuelle.

  • Centre d'incinération

Centre d'incinération du Syctom à Ivry/Paris XIII

Le centre d'incinération à Ivry/Paris XIII

Construit en 1969 puis modernisé en 1995 et 2005, le centre d’incinération à Ivry/Paris XIII constitue le plus grand incinérateur d’Europe. Il réceptionne les ordures ménagères résiduelles de 15 communes du territoire du Syctom. La chaleur générée par la combustion des déchets permet de produire de la vapeur, pour alimenter les réseaux de chaleur de la CPCU, et de l’électricité, utilisée pour le fonctionnement du centre et dont le surplus est vendu à EDF.

Communes déversant dans le centre

  • Cachan
  • Charenton-le-Pont
  • Gentilly
  • Ivry-sur-Seine
  • Joinville-le-Pont
  • Le Kremlin-Bicêtre
  • Maisons-Alfort
  • Montrouge
  • Paris (Ier, IIe IIIe, IVe, Ve, VIe, XIe, XIIe et XIIIe ainsi qu’une partie du Xe, du XIVe et du XXe)
  • Saint-Mandé
  • Saint-Maurice
  • Valenton
  • Villejuif
  • Vincennes
  • Vitry-sur-Seine

Descriptif

Le centre d’incinération à Ivry/Paris XIII assure la combustion de 100 tonnes/heure de déchets, avec :

  • une fosse de réception de 9000 m3, équipée de deux ponts roulants avec grappins ;
  • deux groupes de fours-chaudière d’une capacité unitaire de 50 t/heure, dans lesquels les déchets sont incinérés à une température 900 °C ;
  • un turbo-alternateur qui permet de générer de l’électricité.

Modernisé en 1995 puis 2004, le centre d’incinération s’est inscrit dans une démarche d’amélioration continue, avec :

  • depuis 2009, des travaux destinés à prolonger la durée prévisionnelle d’exploitation du centre ;
  • des travaux d’amélioration du traitement des fumées, entre 2003 et 2011.

L'usine actuelle arrive aujourd’hui en fin de vie. Sa durée d’exploitation, de l’ordre de 40 ans, ne peut être prolongée au delà de 2023. L’objectif est de transformer le centre actuel, vieillissant, en équipement de pointe. D’ici 2023, l’incinérateur existant sera remplacé par une unité de valorisation énergétique qui traitera par incinération une quantité annuelle de 350 000 tonnes d’ordures ménagères.

Chiffres clés

  • 1,5 M

    d’habitants desservis

  • 700 000t

    incinérées par an

  • 100 000

    logements chauffés

Résultats d'exploitation

Tonnages incinérés en 2018 : 686 788 t

Valorisation :

- vapeur vendue : 1 010 489 MWh
- électricité vendue : 56 335 MWh
- mâchefers : 114 886 t
- ferreux : 15 136 t
- non ferreux : 1 151 t

Bilan environnemental

Le traitement des fumées réalisé au centre à Ivry/Paris XIII garantit des émissions bien inférieures  à la réglementation européenne en vigueur. Les rejets atmosphériques sont contrôlés en continu par l’exploitant grâce à des analyseurs placés en cheminée. Parallèlement, le Syctom assure des campagnes régulières de contrôle des rejets et des mesures de retombées atmosphériques par jauge Owen et biosurveillance (mousses et lichens).

Contrôle des rejets dans l’atmosphère

D’autre part, les mâchefers issus de la combustion sont transportés par voie d’eau pour être recyclés dans les travaux publics.

  • Tonnes de mâchefers évacuées par péniches en 2016 : 47 020 t
  • Camions évités grâce à l’usage d’un mode de transport alternatif à la route : 1 635

Travaux

  • 2009-2012 : travaux destinés à prolonger la durée d’exploitation du centre dans l’attente de sa reconstruction progressive.
  • 31 décembre 2017 : fermeture du centre de tri et de la déchèterie
  • 2018 : démarrage des travaux de la nouvelle unité de valorisation énergétique, à côté de l’usine actuelle

En projet

D’ici 2023, l’incinérateur existant sera remplacé par une unité de valorisation énergétique qui traitera par incinération une quantité annuelle de 350 000 tonnes d’ordures ménagères.