Transformation du centre à Romainville/Bobigny

Aujourd’hui vieillissant, à l’exception des équipements du centre de tri des collectes sélectives multimatériaux modernisés en 2015, le centre existant doit être reconstruit pour s’adapter aux besoins des territoires et aux évolutions règlementaires, mais aussi pour s’intégrer parfaitement dans un tissu urbain en pleine mutation.

Un haut niveau d’exigences environnementales et architecturales

Le projet intègre un haut niveau d’exigences environnementales et architecturales, et en particulier la volonté d’une totale maîtrise des nuisances notamment olfactives ainsi qu’une insertion urbaine de grande qualité.

Les objectifs du projet de transformation du centre

  • Doter ce bassin de population du quart nord-est du Grand Paris d’une installation de réception / traitement de proximité afin de réduire les transports de déchets.
  • Inscrire le projet dans l’évolution de la réglementation et dans la stratégie du Syctom. Le futur centre comprendra l’accueil des déchets alimentaires et permettra d’accompagner la montée en puissance des collectes sélectives multimatériaux (augmentation de la capacité du centre de tri)
  • Conforter le rôle de ce centre comme maillon indispensable de la chaîne logistique vis-à-vis des autres installations de traitement du Syctom. La localisation du centre, au carrefour des infrastructures de transport régionales et à proximité du Canal de l’Ourcq, permet le recours massif à la voie d’eau comme moyen de transport pour une majorité de produits sortant de l’installation, permettant de réduire la circulation des camions localement et lutter contre la pollution de l’air.
  • Assurer une insertion environnementale et urbaine de grande qualité du nouveau centre de traitement et participer à l’ouverture de la ville sur le canal.

Le renforcement de la réglementation et la volonté du Syctom de simplifier le programme et d’optimiser les coûts ont donné naissance à un projet ajusté de reconstruction. Approuvé par les élus du Comité Syndical en avril 2021, le projet final conserve le même niveau d’ambition :

  • Mise en œuvre du transport fluvial sur le canal de l’Ourcq pour le transport en conteneurs d’une majorité de produits sortants, soit 2 à 3 barges par jour au départ du port de Bobigny, 5 jours sur 7.
  • Réception et transfert des déchets alimentaires.
  • Création d’un Pôle d’Excellence de l’Economie Circulaire (PEEC), intégrant une déchèterie et une ressourcerie.
  • Modification de la circulation limitant ainsi la circulation des bennes et camions sur le réseau routier communal (les bennes ne circuleront plus sur l’avenue Gaston Roussel).
  • Haut niveau d’exigences environnementale et architecturale avec un objectif global de sobriété (conservation de la structure haubanée existante et intégration dans un ensemble harmonieux).
Suivez l'actualité du projet sur le site du projet

Calendrier prévisionnel de l’opération

  • Mars 2022 : attribution du marché de maîtrise d’œuvre architecturale et technique
  • Jusque fin 2023 : Etudes techniques et préparation des demandes d’autorisations administratives
  • 1er semestre 2024 : Enquête publique sur le projet et lancement des consultations des entreprises pour la réalisation des travaux
  • Début 2025 : Obtention des autorisations administratives nécessaires et démarrage des travaux
  • A partir de 2026-2027 : Mise en service des différentes unités du centre en fonction du phasage des travaux

Attribution du marché de maîtrise d’œuvre architecturale et technique

Le titulaire du marché de maîtrise d’œuvre a été sélectionné en mars 2022, après un appel d’offres lancé par le Syctom. Il s’agit d’un groupement d’entreprises constitué d’Ingérop Conseil et Ingénierie (mandataire) associé au cabinet d’architectes Groupe-6 et au bureau d’études Inddigo.

Les missions du maître d’œuvre portent sur la conception du centre (réalisation de l’ensemble des études), l’élaboration des dossiers administratifs (Permis de construire et autorisation d’exploiter) et le suivi de la construction du centre.