Politique RSE

L'engagement du Syctom s'illustre au travers de sa politique d’achats, par laquelle il souhaite privilégier les collaborations avec des entreprises investies dans la transition écologique et la lutte contre l’exclusion. Son engagement s’exprime aussi au travers de sa politique d’achats, par laquelle il souhaite privilégier les collaborations avec des entreprises investies dans la transition écologique et la lutte contre l’exclusion.

Commande publique responsable

Le Syctom se fixe pour objectif d’identifier tous les segments d’achat éligibles à de l’achat responsable. Impulsée par la Commission Responsabilité sociale et environnementale (RSE) du Syctom, cette démarche de commande publique responsable a été lancée autour de deux axes stratégiques.

  • Pour réduire l’empreinte environnementale de ses achats, le Syctom a pour objectifs de renforcer son engagement en faveur de l’économie circulaire, de généraliser les critères Qualité sécurité Environnement (QSE) dans la passation de ses marchés, d’encourager ses prestataires et fournisseurs à respecter les obligations environnementales et de mieux prendre en compte ses externalités environnementales.
  • Le développement local de l’inclusion sociale prendra également plusieurs voies. La réinsertion professionnelle des Métropolitains éloignés de l’emploi sera généralisée sur les chantiers ou contrats d’exploitation du syndicat. Le soutien apporté aux structures de réemploi et aux ressourceries sera amplifié, à travers notamment des achats au secteur de l’économie sociale et solidaire.

Enfin, il poursuivra son action en faveur de l’insertion de travailleurs en situation de handicap dans ses équipes et il identifiera les acteurs du réseau de la chaîne de l’inclusion sociale.

Insertion et emploi durable 

Dans le cadre de sa politique d’achats responsables, et conformément à sa politique RSE, le Syctom entend multiplier les collaborations avec des entreprises activement engagées dans la transition écologique, dont la lutte contre l’exclusion fait partie.

Des clauses d’insertion sont intégrées dans ses marchés publics de travaux.

  • Sur le chantier de la nouvelle unité de valorisation énergétique à Ivry/ Paris XIII, dans le cadre de la convention tripartite signée avec le Groupement IP13 et le SERCI (Service des clauses d’insertion sociale d’Ivry-sur-Seine, Vitry-sur-Seine et Choisy-le-Roi) le recours à des personnes éloignées du marché du travail doit atteindre l’équivalent de 135 000 heures, dans des emplois de gardiennage, nettoyage, ferrailleurs, coffreurs ou monteurs.
  • Dans le centre modernisé à Saint-Ouen-sur-Seine, une part des heures travaillées devra être réservée à l’insertion, de même que pour le projet à Romainville/Bobigny.

En ce qui concerne l’exploitation, une entreprise d’insertion par l’activité économique a été créée en mai 2021 par Suez et sa filiale Rebond Insertion au centre de tri à Paris XVII. Au total, 56 salariés en contrat à durée déterminée d’insertion de 24 mois sont affectés au tri et au nettoyage du site.