Protection de l'environnement

Enfouissement réduit

Enfouissement, un recours exceptionnel et provisoire

 

Les déchets ultimes

 

L’enfouissement ou le stockage est réservé aux déchets dits ultimes, c’est-à-dire les déchets dont a été extraite la part valorisable, ou qui ne peuvent pas être valorisés dans des conditions économiques ou techniques acceptables.

 

Sur un territoire qui n’est pas équipé d’un centre de valorisation énergétique, tout déchet ne pouvant pas faire l’objet d’une valorisation organique ou matière est considéré comme ultime.

 

L'enfouissement

 

 

 

Pour le Syctom, l’enfouissement ou stockage n’est utilisé qu’en dernier recours.

 

 

Il concerne, en 2008, 19 % des volumes :

encombrants non valorisés,

rebuts de déchetterie,

refus de tri des collectes sélectives et collectes traditionnelles que le Syctom ne peut traiter dans ses centres de valorisation énergétique, faute de capacité.

 

Réduire l'enfouissement

 

Un objectif incontournable

 

Le Syctom engage une série d’actions pour réduire au minimum les tonnages enfouis :

Amélioration quantitative et qualitative de la valorisation matière des collectes sélectives et des encombrants.

Actions liées au plan de prévention des déchets pour réduire à la source la quantité de déchets à traiter.

Augmentation de ses capacités de traitement par la réalisation de nouveaux centres et la modernisation d’équipements existants.

Diversification des modes de traitement en développant la méthanisation.

Recours à des centres de tri et centres d’incinération privés supplémentaires pour augmenter ses capacités de valorisation des déchets.

 

Des sites classés

 

Des sites sous haute surveillance

Installé dans une zone urbaine très dense, le Syctom ne dispose pas de centre de stockage.

 

Il fait donc appel à des sites privés réglementés situés à l’extérieur de son territoire.

 

Certifiés ISO 14001, ces sites appliquent des normes strictes qui garantissent la qualité environnementale de leur activité :

respect des obligations réglementaires

identification et maîtrise des risques technologiques et des pollutions accidentelles

dispositif d’amélioration continue

information etc...


 

Classement des Installations de Stockage des Déchets

Les Installations de Stockage des Déchets (ISD), appelés anciennement centres d’enfouissement technique (CET) ou Centres de Stockage des Déchets Ultimes (CSDU), sont classés en trois catégories, en fonction du type de déchets acceptés.

 

Installation de Stockage des Déchets Dangereux (ISDD)

Centre dédié aux déchets dangereux, il reçoit des déchets industriels ou, dans le cas du Syctom, les REFIOM (résidus de l’épuration des fumées d’incinération des ordures ménagères) et les boues issues de la dépollution des eaux de lavage des fumées. Ces déchets toxiques sont stabilisés avant leur stockage afin de prévenir toute évolution des résidus dans le très long terme.

 

Installation de Stockage des Déchets Non Dangereux (ISDND)

Le centre accueille les déchets non dangereux: ordures ménagères résiduelles, encombrants non valorisés, refus de tri des collectes sélectives ou de compostage. Il répond à une Règlementation stricte en matière de récupération des biogaz, de drainage des eaux de pluie, de récupération des lixiviats, d’étanchéité du sous-sol et de suivi de la qualité des nappes phréatiques.

 

Installation de Stockage des Déchets Inertes (ISDI)

Le centre est est réservé aux déchets inertes, comme les gravats.

 

En savoir plus...

Fumées traitées

Polluants récupérés

REFIOM

 

Espaces...

Espace Collectivités Site de TOM

Syctom, l'agence métropolitaine des déchets ménagers - 35, boulevard de Sébastopol - 75001 Paris
Tél: 01 40 13 17 00 - Fax: 01 45 08 54 77 - Copyright © 2000-2016 Syctom - tous droits réservés.