Innovation technique

Pour augmenter les performances de valorisation, dans un cadre réglementaire de plus en plus exigeant, le Syctom met l’accent sur l’innovation. En développant des projets de R&D et des partenariats, il participe à la transition énergétique de nos sociétés, en faveur d’une croissance verte. 

Le Syctom, l’agence métropolitaine des déchets ménagers, assure le traitement et la valorisation des déchets produits par les 6 millions d’habitants des 85 communes de son territoire dans la métropole parisienne. Service public responsable, le Syctom prend toute sa part dans la construction d’une ville durable, respectueuse de son environnement et de ses habitants.
Il entend développer l’innovation dans le domaine de la gestion des déchets, en faveur de la transition écologique. Il s’investit ainsi depuis plusieurs années dans des programmes de recherche et développement afin de contribuer à faire émerger des innovations.

Une modernisation continue des installations

Le Syctom intègre les meilleures technologies disponibles et multiplie les expérimentations, pour des installations à la pointe :

  • Site pilote, le centre de tri à Sevran traite tous les plastiques depuis 2014, au même titre que le centre de tri à Romainville depuis 2016.
  • Le centre de tri à Nanterre a été le premier d’Île-de-France à trier les petits emballages métalliques, en 2015, dans le cadre du projet « Métal » soutenu par Eco-Emballages et le fonds de dotation créé par Nespresso. Le centre de tri dernière génération à Romainville est également en capacité de trier tous les emballages métalliques depuis le début 2016.

En 2020, l’ensemble des centres de tri du Syctom traitera tous les emballages plastiques et métalliques.

Un laboratoire pour valoriser le CO2 des fumées d'incinération

Pour capter et valoriser efficacement le CO2 des fumées, le Syctom a lancé un ambitieux programme international de R&D depuis 2016. L’objectif est d’utiliser le CO2 des fumées pour faire croître des algues. Elles seront ensuite transformées en biomatériau comme le bioplastique. En phase d’études techniques et économiques, le projet devrait être expérimenté dans le centre de valorisation énergétique à Saint-Ouen-sur-Seine. 

Des partenariats industriels pour répondre aux nouveaux enjeux

Pour répondre à la nécessité d'apporter des solutions de traitement adapté de la matière organique, le Syctom s'est associé à des partenaires :

Le SIAAP et le Syctom ont scellé un partenariat d’innovation en 2017 pour le projet Cométha afin de concevoir une unité de traitement accueillant à la fois la fraction organique résiduelle (For) contenues dans les ordures ménagères et les boues issues de l’épuration des eaux usées, pour en extraire du biogaz.

Le SIGEIF et le Syctom se sont associés pour mettre en œuvre le projet Biométhanisation afin de créer dans le port de Gennevilliers (Hauts-de-Seine) une installation de méthanisation qui traitera jusqu’à 50 000 tonnes de biodéchets par an. La méthanisation permettra de transformer les biodéchets en gaz renouvelable (ou gaz vert), le biométhane, et en une matière fertilisante, le digestat.

En savoir plus

  • Emballages métalliques : un tri optimisé de l’acier et de l’aluminium

    Emballages métalliques : un tri optimisé de l’acier et de l’aluminium

  • Captation et valorisation du CO2 des fumées d’incinération

    Captation et valorisation du CO2 des fumées d’incinération

  • Cométha

    Cométha

    Cométha est le projet commun du Syctom et du SIAAP pour le traitement des déchets solides et liquides. Il vise une production...

  • Biométhanisation à Gennevilliers

    Biométhanisation à Gennevilliers

    Le projet Biométhanisation, conduit par le Syctom et le Sigeif, consiste à créer dans le port de Gennevilliers (dans les...

  • Interreg H2SHIPS

    Interreg H2SHIPS

  • Mutualisation des moyens

    Mutualisation des moyens

    Pour répondre aux enjeux environnementaux, économiques et énergétiques métropolitains, le Syctom entend développer les...