Le Syctom en bref

Acteur public majeur de la gestion des déchets en Île-de-France, le Syctom innove au quotidien pour faire du déchet une ressource et optimiser les filières de valorisation. Pilier de l’économie circulaire et de la ville durable, il s’engage auprès des collectivités adhérentes et avec l’ensemble des acteurs pour accélérer la transition écologique.

Le Syctom, l’agence métropolitaine des déchets ménagers

Le Syctom est un établissement public administratif qui gère le service public de
traitement des déchets ménagers. Ce statut résume à lui seul la manière dont les élus et les agents ont collectivement construit l’exercice de ses compétences, ses projets et ses ambitions.

Le Syctom offre à ses collectivités adhérentes :

  • Un service essentiel, le traitement des déchets ménagers et assimilés au plus près de leur lieu de production.
  • Des initiatives et des moyens pour diminuer les quantités de déchets ménagers produites.
  • Un accompagnement pour le traitement des flux hors ordures ménagères ou collectes sélectives.
  • Une réflexion prospective permanente et des projets de recherche associés sur le devenir des déchets incluant toutes les formes de valorisation possibles dans le cadre d’une économie plus circulaire.

Ces missions sont rendues possibles grâce à l’implication des élus qui opèrent et assument les choix stratégiques. Ceux-ci ont permis au Syctom de devenir un acteur national incontournable et le premier opérateur public européen de traitement des déchets ménagers.

Historique

Jusqu’à la création du Syctom en 1984, la Ville de Paris était propriétaire des installations de traitement des déchets ménagers, qu’elle utilisait pour ses propres besoins, mais aussi pour ceux d’une cinquantaine de communes.

  • Un arrêté inter-préfectoral du 16 mai 1984 crée le Syctom, syndicat mixte central de traitement des ordures ménagères, actant la mise en place d’un nouveau système de gestion et regroupant, avec la Ville de Paris, le Syelom (regroupant les communes des Hauts-de-Seine), le Sitom93 (regroupant les communes de Seine-Saint-Denis) et 16 communes du Val-de-Marne.
  • En 2011, le Syctom devient : le Syctom, l’agence métropolitaine des déchets ménagers.
  • La loi NOTRe du 7 août 2015 crée la Métropole du Grand Paris (MGP) et les établissements publics territoriaux (EPT), désormais compétents en matière de « gestion des déchets ménagers et assimilés ».
  • Le Syelom et le Sitom93 sont dissouts en 2016.

Le Syctom est aujourd’hui constitué de 11 des 12 EPT de la MGP, soit 82 communes représentant près de 6 millions d’habitants et faisant du Syctom le premier opérateur public européen.

Pour traiter et valoriser les déchets de 6 millions d’habitants, le Syctom est propriétaire de 10 unités de traitement : 3 unités de valorisation énergétique, 6 centres de tri et un centre de transfert.

Les compétences du Syctom

Le traitement et la valorisation des déchets ménagers apportés par les collectivités adhérentes :

La compétence « traitement » :

  • la valorisation énergétique
  • le tri des papiers et des emballages en vue de leur recyclage
  • la valorisation des déchets alimentaires en compost ou en biogaz
  • la mise en décharge en dernier recours.
  • les opérations de transport et de stockage nécessaires.
     

Fort des responsabilités liées à ses activités, à son statut et à sa taille, le Syctom s’engage et développe en parallèle une stratégie de prévention et de sensibilisation, visant à encourager la réduction et le tri des déchets.

En savoir plus

  • Un acteur majeur de la gestion des déchets

    Un acteur majeur de la gestion des déchets

  • Un acteur de l'accélération de la transition écologique

    Un acteur de l'accélération de la transition écologique

  • Politique RSE

    Politique RSE

  • Le territoire du Syctom

    Le territoire du Syctom