L'Etoile verte

Le centre à valorisation énergétique Saint-Ouen-sur-Seine « L’Etoile Verte » à Saint-Ouen réceptionne les ordures ménagères résiduelles de 17 communes adhérentes du Syctom. La chaleur générée par la combustion des déchets permet de produire de la vapeur, pour alimenter le réseau de chaleur de la CPCU, et de l’électricité, utilisée pour le fonctionnement du centre et dont le surplus est vendu à EDF.

Le centre d’incinération avec valorisation énergétique assure la combustion de 84 tonnes/heure de déchets, avec :

  • une fosse de réception de 15 800 m3, équipée de deux ponts roulants avec grappins ;
  • trois groupes de fours-chaudière d’une capacité unitaire de 28 t/heure, dans lesquels les déchets sont incinérés à une température 900 °C ;
  • un turbo-alternateur qui permet de générer de l’électricité.

Le projet d'intégration urbaine et d'amélioration des performances energétiques

L’architecture du bâtiment est totalement repensée, transformant complétement le site industriel. Une nouvelle entrée dédiée aux bennes, côté quai, apportera sécurité et tranquillité aux habitants.

Les mâchefers (résidus issus de l'incinération des ordures ménagères) seront évacués par voie d’eau, via une passerelle de transfert qui les déversera directement du centre vers les péniches.

Ce site industriel bénéficiera également d’un traitement sec des fumées d’incinération, permettant une meilleure captation des polluants et une réduction considérable du panache en sortie de cheminée. La production d’énergie du site augmentera de 17%, notamment grâce à une meilleure récupération de la chaleur des fumées par condensation.

Suivez l'actualité du projet sur le site de l'Etoile Verte

Surveillance environnementale

Dans le cadre du plan de surveillance environnemental, des campagnes de mesures des retombées atmosphériques de dioxines, furanes et métaux lourds sont réalisées annuellement autour de chacune des unités de valorisation énergétique du Syctom pendant deux mois, via des collecteurs de précipitations, dits jauges Owen.

  • Neuf de ces dispositifs sont installés dans l’axe des vents dominants des installations, conformément à la méthodologie Ineris6 .
  • Quatre jauges supplémentaires implantées en dehors de la zone de retombée des panaches des centres servent de témoins.

Les rapports sont ensuite établis par Airparif.

De plus, des prélèvements de mousses et de lichens sont également effectués aux alentours des UVE et sur des points témoins.

Ce dispositif de surveillance permet de comparer les teneurs en polluants autour des installations avec le bruit de fond. Les rapports établis à l’issue de ces campagnes sont transmis à la Préfecture et intégrés aux dossiers d’information du public et aux présentations faites lors des commissions de suivi de site, disponibles dans l'Espace Data des données environnementales du Syctom.

Envoyer un signalement

En vidéo : la modernisation du centre de valorisation énergétique à Saint-Ouen

En images

En savoir plus

Communes déversant dans le centre

  • Asnières-sur-Seine
  • Aubervilliers
  • Bois-Colombes
  • Clichy
  • Courbevoie
  • Épinay-sur-Seine
  • Gennevilliers
  • La Garenne-Colombes
  • Levallois-Perret
  • L’Île-Saint-Denis
  • Nanterre
  • Neuilly-sur-Seine
  • Paris (IXe, XVIIe, XVIIIe ainsi qu’une partie du VIIIe, du Xe et du XVIe)
  • Saint-Denis
  • Saint-Ouen
  • Villeneuve-la-Garenne
  • Villetaneuse

Bilan environnemental

Le traitement des fumées réalisé au centre d’incinération à Saint-Ouen garantit des émissions bien inférieures à la réglementation européenne en vigueur. Les rejets atmosphériques sont contrôlés en continu par l’exploitant grâce à des analyseurs placés en cheminée.

Parallèlement, le Syctom assure des campagnes régulières de contrôle des rejets et des mesures de retombées atmosphériques par jauge Owen et biosurveillance (mousses et lichens).
 

Open data : les données environnementales