Mieux réguler les flux de déchets pour moins enfouir

Date : 29/03/2021

Si limiter l’enfouissement passe en amont par la réduction des déchets à la source et le recours à une démarche d’éco-conception, des solutions en aval existent aussi.

Optimiser et mieux réguler la gestion des flux d’ordures ménagères (OM) fait partie des leviers d’action explorés par le Syctom pour réduire le tonnage de déchets enfouis. C’est pourquoi il a élaboré, depuis 2019, une logistique urbaine de transfert des OM plus efficiente.

Un partenariat pour une solution de proximité

Depuis juillet 2019 un partenariat a été mis en place avec le centre de transfert des OM à Claye-Souilly : ce site, qui peut réceptionner jusqu’à 55 000 tonnes de déchets produits par les villes de l’est parisien, offre une solution de proximité pour réguler les flux d’OM destinés aux unités de valorisation énergétique (UVE) du Syctom, en fonction de leur capacité de traitement disponible.

La mise sous balle des ordures ménagères

Le recours à la mise sous balles des OM depuis avril 2020 à Claye-Souilly. Le principe est simple : enrubannées et compactées sous forme de balles, les OM sont stockées jusqu’à 6 mois avant d’être évacuées vers les UVE du Syctom, par la route pour l’instant, par voie fluviale à terme. In fine, ce dispositif permet notamment de favoriser l’approvisionnement des fours lors des périodes de forte demande énergétique en hiver.

Un logiciel de gestion des flux

Depuis début 2021 un logiciel de gestion des flux constitue la troisième brique de cette stratégie : cette plateforme logistique en ligne garantit une meilleure prévision des réceptions, une communication plus fluide sur les capacités disponibles et une optimisation de la répartition des déchets entre les UVE, en prenant par exemple en compte les arrêts programmés des installations.