Paris XV : un centre de tri modernisé pour mieux trier

Date : 16/06/2021

Modernisé en 2019, le centre de tri de collecte sélective à Paris XV a fait l’objet d’une refonte complète pour s’adapter à l’extension des consignes de tri et aller plus loin dans le recyclage des emballages ménagers.

Le centre à Paris XV traite, au plus près des lieux de production, les déchets pré-triés par 740 000 franciliens. Il reçoit les collectes sélectives des arrondissements du sud-ouest de Paris et d’une partie du territoire Vallée Sud - Grand Paris.

Le centre de tri de collecte sélective à Paris XV est le premier centre de tri implanté à Paris intra-muros, mis en service en 2011. Il participe au maillage territorial d’un traitement des déchets au plus près des lieux de production.

Les travaux de modernisation du centre de tri à Paris XV s’intègrent dans un programme d’investissements de 160 millions d’euros pour adapter toutes les installations du Syctom à l’extension du tri à l’ensemble des emballages et augmenter de 70 % sa capacité globale de tri.

Le Syctom anticipe ainsi l’échéance de 2022 inscrite dans la loi de Transition énergétique pour la croissance verte, et contribue à l’atteinte de l’objectif de recyclage de 65% des emballages fixé pour 2025.

Le Syctom a confié la conception, la réalisation de la nouvelle chaîne de tri, ainsi que l’exploitation et la maintenance du centre de tri de collecte sélective à Paris XV au groupement conduit par Ihol, jusqu’en 2025.

Une chaîne de tri plus performante

La nouvelle chaîne de tri peut traiter 10 tonnes par heure (contre 6 tonnes précédemment), permettant d’augmenter la capacité de traitement de 20 000 à 32 200 tonnes par an.

L’extension des consignes de tri entraine la préparation au recyclage de nouveaux types d’emballages : barquettes, pots, films et sachets plastiques, les emballages métalliques de petites dimensions (opercules, capsules, couvercles…). Cela implique une séparation d’une plus grande précision dans le centre de tri.

Le process intègre les technologies les plus innovantes et performantes de tri automatique avec :

  • 1 trommel pour séparer les emballages par taille
  • 2 cribles balistiques pour séparer les corps creux et les corps plats
  • 5 séparateurs optiques pour les trier par type : plastique, papier, carton, etc.
  • 1 séparateur aéraulique pour capter les films plastiques
  • 2 séparateurs magnétiques pour capter les emballages en acier
  • 2 séparateurs à courant de Foucault pour récupérer les emballages en aluminium
  • 1 presse à balle et 1 presse à paquet pour conditionner les matériaux triés : plastiques, papier, carton, métaux

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Une forte exigence environnementale

Développement durable et haute qualité environnementale

Depuis sa construction, le centre se caractérise par sa qualité architecturale et paysagère pour une parfaite intégration urbaine.

  • Soin particulier apporté à sa conception architecturale
  • Bâtiment à basse consommation d’énergie
  • Matériaux de construction recyclables
  • Système de chauffage solaire qui couvre 50% des besoins en eau chaude sanitaire
  • Panneaux photovoltaïques avec une production de 25 000 kWh/an d’électricité
  • Raccordement du centre au réseau de chauffage urbain de la CPCU (Compagnie parisienne de chauffage urbain)
  • Système de récupération des eaux de pluie en limitant leur apport au réseau d’assainissement
  • Une logique de proximité avec les lieux de production des déchets pour limiter l’impact environnemental du transport par camion
  • Transport fluvial privilégié pour l’acheminement des matériaux triés

Préservation et développement de la biodiversité

L’aménagement des espaces verts sur la moitié de la surface du site et la végétalisation ont été réalisés dans une logique de préservation de la biodiversité. Cette démarche a été renforcée avec :

  • La gestion différenciée des espaces verts : engagement «zéro phyto», sélection de nouvelles essences d’arbustes moins consommatrices d’eau, composteurs pour les déchets verts…
  • L’installation de 4 ruches sur la terrasse pour favoriser la biodiversité dans les espaces environnants
  • L’aménagement de gîtes, nichoirs et autres abris pour oiseaux et solitaires.

Plus de sécurité et des meilleures conditions de travail

  • La sécurité et l’amélioration des conditions de travail du personnel d’exploitation et de maintenance ont également constitué un objectif prioritaire.
  • La protection incendie a été renforcée, notamment par la mise en place d’installations d’extinction automatique à eau (sprinklers) sur des zones de stockage et de nouvelles mesures associées au système de détection incendie (détecteur optique de fumées, détecteur basé sur l’analyse de l’air ambiant…).
  • Les convoyeurs bâchés permettent de limiter l’empoussièrement. Le bruit est également réduit grâce à un caisson acoustique sur trois niveaux regroupant les machines de tri optique

En chiffres

  • Capacité de traitement : 10 tonnes  d’emballages et papiers /heure soit 32 200 tonnes d’emballages et papiers /an
  • Superficie du terrain : 11 950 m2
  • Surface d’espaces verts : 6 659 m2 de mur et toits végétalisés et de patios arborés
  • Surface de panneaux solaires : 165 m2 permettant la production d’environ 17 000 kWh/an