Coopération

Répondre aux sollicitations d’assistance technique et de conseils des partenaires nationaux et internationaux stratégiques

L’expertise du Syctom est sollicitée pour soutenir des métropoles et des régions dans la mise en place de solutions de traitement des déchets ménagers qui permettent de progresser vers une économie enfin circulaire.

En 2020, les actions d’aide directe que conduit le Syctom ont été confortées par le concours de l’AFD et du Ministère de l’économie, des finances et de la relance qui lui ont accordé 925 000 € de subventions pour la concrétisation de deux projets.

Aux Philippines, le Syctom est engagé pour trois ans aux côtés du SIAAP (Service public de l’assainissement francilien) et de la Métropole de Manille, afin de proposer une solution duplicable qui permettra de détourner de décharges saturées une quantité suffisante de déchets organiques. Il s’agit de diminuer également le déversement des ordures ménagères dans la Pasig river dont la réhabilitation est inscrite au programme de l’UNESCO. Ce projet est cofinancé par l’Agence française de développement (AFD) dans le cadre d’une FICOL (Facilité de financement des collectivités territoriales françaises).

Toujours pour diminuer les quantités de déchets alimentaires destinées à l’enfouissement, le Syctom a été lauréat d’un appel à projet lancé par le Ministère de l’économie, des finances et de la relance dans le cadre d’un FASEP (Fonds d'études et d'aide au secteur privé). Il est conduit au Kazakhstan où le Syctom a déjà par le passé travaillé avec les autorités locales et est destiné à promouvoir l’expertise française publique et privée. Le Syctom y est donc chef de file d’un projet de démonstration de compostage des biodéchets qui durera deux années au côté de son homologue kazakhe. Setec environnement l’accompagne ainsi qu’un club d’entreprises françaises spécialement constitué. 

Le Syctom accompagne également les Métropoles et les bailleurs qui le sollicitent pour partager l’expertise du Service public français de traitement des déchets et conseiller ses pairs.

Il est question au travers de cet axe de développer des partenariats stratégiques tant au niveau international qu’au niveau national. Au niveau international, il s’agit principalement de nouer des relations fortes avec certaines collectivités territoriales stratégiques au travers de conventions pluriannuelles. Pour cela, le Syctom priorise le périmètre géographique suivant : les pays prioritaires de la coopération française (liste du CICID/MEAE), les candidats à l’entrée dans l’UE ou les pays en lien avec un opérateur (collectivité territoriale ou ONG) parmi les territoires soutenus depuis 2015 (Cameroun, Congo, Vietnam, Philippines, Kazakhstan).

Les projets ne se situant pas dans le périmètre défini ci-dessus mais se déroulant dans des pays ayant des liens historiques avec la France et dont l’intérêt sera justifié pourront être soutenus par le Syctom après avis favorable du comité syndical.